international

Aux côtés de la gauche kurde, les 16, 17 et 18 octobre dans tout le pays

Version imprimable de cet article Version imprimable


[Vidéo] Dans plusieurs villes françaises, participez aux journées de solidarité. Face aux menées sanglantes de l’État turc, face à la barbarie de Daech, face à la tyrannie de Bachar el-Assad, la gauche révolutionnaire kurde incarne l’alternative. Elle en appelle à la solidarité internationale. Le mouvement libertaire répond présent !

Le double attentat suicide d’Ankara, le 10 octobre 2015, le plus meurtrier jamais commis sur le sol de la Turquie, a fait au moins 97 morts et 507 blessés.

Il visait un meeting du HDP, parti de la gauche prokurde qui fédère également une bonne partie de l’extrême gauche, des féministes, des écologistes, des LGBT et des minorités nationales de toute la Turquie.

Le gouvernement du « nouveau sultan » Recep Tayyip Erdoğan a aussitôt accusé les victimes d’avoir elles-mêmes provoqué l’attentat, montrant du doigt l’extrême gauche dans son ensemble, et notamment le PKK.

Le parti d’Erdoğan, l’AKP, a compris qu’il n’aurait pas la majorité absolue au Parlement lors des élections législatives du 1er novembre. Il s’est lancé dans une fuite en avant islamo-nationaliste, brandissant à tout bout de champ, contre ses adversaires, les références à dieu et à la nation, comme aux pires heures du nationalisme turc, il y a cent ans.

Le pays est en train de sombrer dans la violence, à tel point qu’aujourd’hui se profile le spectre d’un coup d’État militaire.

Dans différentes villes de France, des manifestations de solidarité auront lieu, selon les cas, le 16, le 17 et le 18 octobre.

A Paris, ce sera le dimanche 18 octobre, à 15 heures, pour une marche de Bastille à République, suivie d’un rassemblement sur la place de la République, avec prises de parole et concert [page facebook de la manifestation].

Voir l’appel complet ici.

EXIGEONS DE LA TURQUIE :

  • L’arrêt des massacres et de la répression
  • La reprise du processus de paix
  • La garantie d’élections libres

EXIGEONS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS :

  • L’arrêt de la collaboration avec Erdoğan !

UNE VIDÉO MULTILINGUE

Cet été, à l’appel de la Federation of Socialist Youth Associations (SGDF) [1], victime d’un attentat meurtrier à Suruç, un groupe de militantes et de militants d’AL ont réalisé une vidéo de soutien multilingue (avec un chant universellement connu).

Avec l’escalade meurtrière actuelle en Turquie, elle prend une signification supplémentaire.

Solidarité avec les révolutionnaire de Syrie, Turquie, Kurdistan from Alternative libertaire on Vimeo.


SOLIDARITÉ FACE AUX MASSACRES
D’ERDOĞAN ET DE SES SBIRES !

Tract du collectif Anarchistes solidaires du Rojava
(auquel participe AL)

Alors que depuis leur victoire de Kobané, les Unités de défense du peuple (YPG) enchaînent les victoires sur Daech et que la solidarité envers la révolution au Rojava continue de s’organiser, les
provocations de l’État turc mené par Erdoğan s’accentuent contre le PKK, le HDP, la gauche
radicale turque, les Kurdes et toutes les minorités nationales.

Depuis le mois de juillet, où le HDP, parti pro-kurde soutenu par les minorités nationales et
l’extrême gauche turque, a obtenu près de 13 % des voix, devenant de fait une force de poids dans
le pays, les provocations gouvernementales se sont multipliées.

L’attentat de Suruç – où 33
militants (dont 3 anarchistes) en soutien au Rojava, ont perdu la vie – a permis à Erdoğan
d’entamer une « guerre contre le terrorisme » qui en réalité est une large attaque contre les forces
qui se battent au Rojava.

Une alternative pour tout le Moyen-Orient

Pourtant le projet de société multiethnique, multireligieuse et
multiculturelle dont le HDP est porteur est la seule alternative acceptable dans ce contexte face à
des groupes ultra-religieux (Daech) ou nationalistes (AKP), face à la dictature d’Assad ou
simplement face aux appétits des puissances occidentales.

De nombreux bombardements – censés
être dirigés contre Daech – ont d’ailleurs eu lieu contre des positions du PKK, et plusieurs villes
comme Cizre ont subi un état de siège mais ont résisté et fait plier l’état turc. Ce mois-ci, des
attaques coordonnées menées par des groupes fascistes, islamo-nationalistes ou conservateurs de
l’AKP (le parti d’Erdoğan) ont eu lieu dans tout le pays contre des locaux du HDP et la population
kurde.

Près de 2.000 arrestations de militants ont été effectuées depuis juillet 2015. Face à ces
agressions, les forces progressistes organisent leur autodéfense et des ripostes.

La révolution au Rojava, l’espoir

Tout comme le soutien critique que nous apportons aux révolutionnaires du Rojava, il est primordial
pour nous d’exprimer notre solidarité avec le peuple kurde dans sa lutte pour l’émancipation et sa
résistance contre les agressions de l’armée turque et des groupes réactionnaires, que ce soit en
Turquie ou en Europe, où des manifestations de soutien ont été attaquées par ces même groupes
ultranationalistes (par exemple à Cologne le 20 septembre 2015).

La mouvance qui s’est constituée autour du PKK est la seule force de la région à se battre sur le
terrain contre Daech.

Autrefois le PKK était un parti de type stalinien, mais il a adopté ces dernières
années un programme de « confédéralisme démocratique » qui le rapproche des libertaires.

Toutes ces raisons nous amènent à confirmer le soutien apporté à la révolution au Rojava, dont le
projet porte les germes d’une véritable transformation sociale.

En conséquence, nous exigeons du gouvernement français :

  • que le PKK soit retiré de la liste des organisations « terroristes »,
  • de s’engager pour l’ouverture d’un corridor humanitaire pour le Rojava,
  • la vérité et la justice pour les trois militantes kurdes assassinées à Paris le 07/01/2013,
  • l’arrêt de sa complicité avec l’État turc sous toutes ses formes
    et nous prononçons contre toute intervention militaire turque et française !
PDF du tract à télécharger
Collectif Anarchistes solidaires du Rojava

Le Kurdistan sous pression : carte interactive


MANIFESTATION DU 11 OCTOBRE 2015 À PARIS

Reportage photo : Cuervo (AL Paris-Sud)

[1La SGDF avait appelé toutes les organisations solidaires à lui adresser une petite vidéo mentionnant « SGDF is not alone »

 
☰ Accès rapide
Retour en haut