Apéro-débat

Contre la loi des patrons, tout passe par la lutte !, le 6 avril à Lorient

Version imprimable de cet article Version imprimable


Depuis trois semaines, la mobilisation ne cesse de croître contre le projet de loi « Tout pour les patrons » du Parti socialiste. Jusqu’à présent, Valls a lâché quelques miettes pour nous diviser. Et aujourd’hui, nous sommes des millions en grève... et dans la rue ! Un seul moyen de faire sauter la loi Travail et de faire plier le gouvernement : la grève et le blocage de l’économie.

Malgré quelques concessions en trompe-l’oeil, le gouvernement n’a jusqu’à présent cédé sur rien de sa réforme :

  • Mise en concurrence de tous les salariés en priorisant les conventions d’entreprises sur les conventions collectives de branches qui garantissent aujourd’hui des minimums salariaux et les conditions de travail.
  • Baisse des salaires en détruisant le statut des heures supplémentaires, réduites à 10% et calculées par une moyenne sur trois ans.
  • Mettre plus de salariés au chômage, en flexibilisant au maximum. C’est comme ça que les patrons virent les salariés devenus « non-rentables » dans l’économie réelle.

LORIENT
Mercredi 6 avril 2016, 19 heures

« Contre la loi des patrons, tout passe par la lutte ! »

Bar Le Camarade, avenue de la Perrière

Contacter AL Lorient


Grèves et blocages

Si le Parti Socialiste s’obstine à trahir jusqu’au bout les boniments électoralistes qu’il nous a servi en 2012, à écouter quelques patrons du CAC 40 plutôt que les millions que nous sommes, alors il faut bloquer l’économie jusqu’à ce qu’il cède.

Il faut débattre dans nos syndicats, dans nos entreprises, dans les facs et les lycées dès demain des suites immédiates de la mobilisation d’aujourd’hui. Organisons nous le mieux possible afin de repartir très vite en grève, de faire converger nos actions pour gagner. Et portons partout le message suivant : augmentons les salaires, pas les profits. S’il n’y a pas assez d’emplois, réduisons le temps de travail à 32 heures. Licencions les licencieurs !

De gauche... Révolutionnaire !

Il est temps, 26 ans après la chute du mur de Berlin de reconstruire une vraie gauche révolutionnaire, anticapitaliste et libertaire. La soi-disant gauche de gouvernement, faute d’avoir un jour été loyale envers les travailleur-se-s, l’est plus que jamais avec la bourgeoisie. Mais nous sommes aujourd’hui face à elle dans la rue : elle ne trompe plus personne ! Rejoignez-nous maintenant, pour renforcer le camp des travailleur-se-s et des opprimé-e-s, pour ne plus subir et rendre les coups ! C’est toute la société qu’il faut changer, socialiser, autogérer. TOUTES ET TOUS ENSEMBLE !

 
☰ Accès rapide
Retour en haut