international

Déjouons l’étranglement financier du groupe anarchiste grec Rouvikonas

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’État grec essaie d’étrangler financièrement le mouvement anarchiste par une accumulation d’amendes, assorties de peines de prison en cas de non-paiement. Dernier visé, Giorgos, du groupe Rouvikonas, a besoin de notre soutien !

Giorgos, le cofondateur de Rouvikonas, vient d’être condamné à 3.000 euros d’amende. S’il ne peut payer cette somme très au-dessus de ses moyens, il devra faire un an et quatre mois de prison.

Ces 3.000 euros s’ajoutent aux amendes faramineuses qui pèsent déjà sur le groupe (200.000 euros au total dont 21.250 de frais de justice).

Un soutien internationaliste financier peut mettre en échec la stratégie d’anéantissement par l’argent de l’État à leur encontre.

Pour soutenir, versez à la cagnotte en ligne .

A la pointe de l’action directe

Si nous vivons en France une période de tension sociale violente et persistante depuis plusieurs mois avec les Gilets Jaunes, nous ne devons pas oublier ce qui se passe ailleurs où, là aussi, la population lutte durement contre le capitalisme et son monde.

C’est notamment le cas en Grèce, où les classes populaires résistent avec détermination aux politiques d’austérité et à la mainmise du capital sur les ressources collectives depuis la crise de 2008, et ce en dépit d’une situation sociale et économique qui ne cesse de se dégrader en réduisant une large couche des travailleur.ses et de leurs familles à la misère. Pour lutter directement contre ces effets délétères des politiques menés par les gouvernements successifs en faveur des capitalistes, plusieurs collectifs politiques et lieux autogérés se sont construits, animés pour une grande partie par des militant.es anarchistes, nombreux.ses en Grèce.

L’un d’entre eux, Rouvikonas (« Rubicon »), s’est spécialisé dans l’action directe contre les institutions et groupes directement responsables de la situation catastrophique de la population. Les membres de ce groupe payent durement leur engagement et, comme d’autres, font face à une répression féroce.

Depuis plusieurs années, le cinéaste anarchiste Yannis Youlountas - son blog ici – diffuse les informations et organise des actions de solidarité – notamment un convoi solidaire vers la Grèce- en faveur de ces lieux et collectifs, qui en ont grand besoin. Aujourd’hui, il tire la sonnette d’alarme devant l’ampleur de la répression et des besoins matériels et financiers des lieux autogérés et collectifs avec lesquels il est en lien.

Dans la lutte quotidienne contre les oppressions du système capitaliste globalisé, l’une des armes des exploité.es est la solidarité internationale envers toutes celles et tous ceux qui luttent.

C’est pourquoi Alternative libertaire s’associe à cet appel, participe et incite chacun.e à s’associer selon ses moyens et ses capacités à la solidarité envers Rouvikonas, les agricultrices, agriculteurs et habitant.es en lutte contre l’aéroport de Kastelli, les lieux autogérés grecs, le mouvement anarchiste et le mouvement social grecs dans son ensemble.

Alternative Libertaire réaffirme plus largement son soutien envers toutes celles et ceux qu luttent contre le capitalisme et les politiques antisociales, contre la violence des répressions étatiques, policières et carcérales.

  • La solidarité est notre arme !
  • Pas de Justice, pas de Paix !
  • Liberté pour Rouvikonas et pour toutes et tous les militants révolutionnaires grecs poursuivis et incarcérés !

Alternative libertaire, le 31 mars 2019

 
☰ Accès rapide
Retour en haut