Editions d’AL : Partie remise : le mouvement social de l’automne 2010

Version imprimable de cet article Version imprimable


Mobilisé-e-s dans le mouvement contre la réforme des retraites, les militantes et les militants d’Alternative libertaire ont produit à chaud des synthèses et des analyses propres à nourrir leur intervention politique. Augmentées d’articles et d’une chronologie inédite, elles sont parues en février aux éditions d’AL.

L’ambition de la brochure est de retenir les principales perspectives ouvertes par le mouvement social de l’automne 2010, malgré la défaite. Ayant vu des convergences interprofessionnelles locales se dessiner, s’appuyant sur des actions directes – blocages de dépôts de carburant, barrages, encerclements de zones industrielles – autant que sur une solidarité physique, voire financière, sur les piquets de grève, cette mobilisation a mené les salarié à renouer avec des pratiques de syndicalisme de lutte.

Si elle n’a pas abouti à la généralisation de la grève, elle en a explicitement posé l’éventualité, comme elle a reposé d’autres questions tout aussi centrales : le blocage de l’économie, la solidarité salariale, la redistribution des richesses. Enfin, même si l’on peut voir avec angoisse se confirmer certaines lignes syndicales, soumises aux bureaucraties syndicales, des résistances se font jour, porteuses d’espoir. Surtout si l’on considère que ce mouvement compte parmi les plus forts de ces dernières années, par sa radicalité et par l’investissement massifs des travailleuses et des travailleurs aux côtés des syndiqué-ée-s.

Mouchette (AL Saint-Denis)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut