Gard : Premiers jalons pour un front anticapitaliste

Version imprimable de cet article Version imprimable


Jeune collectif, créé en septembre 2013, Alternative Libertaire 30 (Gard) pose avec le NPA 30 les premières pierres d’un front anticapitaliste à renforcer et à construire. L’enjeu majeur est d’unir les révolutionnaires et de nous donner des perspectives communes.

Samedi 20 septembre 2014, à Nîmes, se tenait une réunion bilatérale entre AL 30 et le NPA 30 pour poser les premières bases d’un front anticapitaliste dans notre département.

Même si il ne s’agit que d’une première réunion, elle nous a permis de défricher le terrain et d’évoquer d’ores et déjà différentes pistes, qui seront à moyen terme affinées et rediscutées lors d’une réunion à venir dans un cadre plus large.

Tout d’abord, élément important : un accord pour mettre en avant l’urgence de ce front anticapitaliste qui permettrait, en ces temps de recul du mouvement social et de la montée de l’extrême droite, de construire une convergence des forces se situant sur le terrain de l’anticapitalisme et de la rupture révolutionnaire.

Action et réflexion

La réalité de ce front anticapitalise devrait être double entre action et réflexion.

Au niveau de l’action  : il pourrait prendre différentes formes (banderoles communes lors des manifestations, diffusions et collages de matériel de propagande commun, soutien actif en tant que front anticapitaliste aux luttes en cours dans notre département). Dans notre intervention publique, l’idée serait aussi de sortir des us et coutumes du militantisme, en tâchant de varier nos pratiques, par exemple, au travers d’improvisations théâtrales dans la rue.
Au niveau de la réflexion  : le front anticapitaliste pourrait, entre autres, se matérialiser au travers de l’organisation régulière de réunions publiques avec déjà des thèmes de débats qui sont proposés (l’écologie radicale, la convergence du syndicalisme de lutte, le projet de société post-révolutionnaire).

En termes de visibilité, il a été évoqué la mise sur pied d’une page web ou blog du front anticapitaliste ainsi que d’une feuille d’info régulière.
Une réunion riche donc qui en annonce une autre, cette fois-ci constitutive du front anticapitaliste dans quelques semaines avec la présence prévue d’autres organisations que l’on invitera (Mouvement des objecteurs de croissance (MOC), Confédération nationale du travail (CNT), Fédération anarchiste (FA), Alternatifs, Gauche anticapitaliste (GA), entre autres). Enfin, suivrait une autre réunion, publique cette fois, pour nous présenter « officiellement ».

Des perspectives de travail unitaire, en tout cas positives et constructives pour l’AL 30, jeune collectif d’à peine un an, que l’on tâche d’inscrire dans la vie militante gardoise.

Le collectif AL 30

Plus d’infos sur : alternativelibertaire30.blogspot.fr/

 
☰ Accès rapide
Retour en haut