Jouer : Kanger, « Ici, c’est la France ! »

Version imprimable de cet article Version imprimable


« Ici, c’est la France » (2009) est un wargame de Kim Kanger de type asymétrique [1] exclusivement pour deux joueurs, l’un incarnant le FLN, l’autre les forces françaises. Il s’agit du second jeu traitant de la guerre d’Algérie (le premier étant quasi confidentiel). Edité par une toute jeune maison d’édition anglaise, Legion wargame, sa notoriété obtenue par le seul choix du thème montre combien le monde de l’édition ludique reste frileux lorsqu’il s’agit d’aborder des périodes historiques peu consensuelles.

L’auteur n’oublie pas sa mission première et propose des mécanismes de jeu solides mais difficiles. Toutefois, en proposant comme contexte une guerre d’indépendance, le contrôle de territoire cesse d’être le seul critère pertinent pour mesurer la domination d’un joueur. D’abord très à l’aise, le FLN voit ses marges de manœuvre se réduire au fur et à mesure des évènements politiques, notamment l’arrivée des forces françaises chargées de traquer et d’exécuter les leaders du FLN. La grande force du jeu est de faire prendre conscience du poids de chaque décision ; les opérations ratées se révélant aussi coûteuses en hommes qu’inefficaces politiquement.

Ce type de jeu reste l’interprétation par un amateur d’un moment d’histoire. Kim Kanger offre la victoire aux forces françaises si elles parviennent à écraser militairement le FLN tandis que ce dernier remporte la partie s’il parvient à provoquer une crise politique au sein du gouvernement français. Cette vision ne laisse aucun doute sur la manière dont ce dernier perçoit les opérations militaires commises au nom du « maintien de la paix ».

On pourra regretter une vision un peu légère de la figure de Charles De Gaulle apparaissant comme un fin stratège. On pouvait espérer une vision moins manichéenne de celui qui s’opposa à un « quarteron de généraux en retraite ».

Nico (AL Paris Nord Est)

[1Jeu en période de guerre n’allouant pas les mêmes moyens aux deux joueurs.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut