La peur va changer de camp

Version imprimable de cet article Version imprimable


En novembre 2016, Alternative libertaire a lancé une campagne de lutte contre les violences faites aux femmes : s’informer, se former, voir, comprendre, débattre... pour faire reculer une des formes de violences les plus banalisées dans la société actuelle.

Les articles du dossier spécial d’Alternative libertaire de novembre 2016.


DU MATÉRIEL DE CAMPAGNE

JPEG - 69 ko
Numéro spécial du mensuel (cliquez pour le trouver)
Dossier de 8 pages supplémentaires. 4 euros dans les bons kiosques.
JPEG - 56.9 ko
Affiche (cliquez pour commander)
Formats 40x62 cm et 62x80 cm. 5 euros le paquet de 50 (gratuit pour les groupes AL)
JPEG - 20.9 ko
Autocollant (cliquez pour commander)
Format 10x14 cm. 5 euros le paquet de 100 (3,5 euros pour les groupes AL)
JPEG - 32 ko
Argumentaire 8 pages (cliquez pour commander)
3 euros le paquet de 10 (gratuit pour les groupes AL)
JPEG - 25.3 ko
Tract (cliquez pour accéder)
pour les manifestations du 25 novembre

UN SUPPORT VIDÉO

JPEG - 25.6 ko
Vidéomontage (clic droit, « enregistrer la cible du lien sous »)
Pour organiser une discussion : des violences sexistes dans plusieurs œuvres de fiction et dans la réalité (38 minutes, 470 Mo à télécharger).

Ce vidéomontage est un outil pour amener les discussions en petits ou grands groupes. L’objectif est de faire émerger des réflexions sur la place des violences faites aux femmes dans l’imaginaire collectif en favorisant une prise de conscience : elles font partie intégrante de notre ordinaire et de notre culture.

Les extraits de ce montage mettent en scène diverses violences morales et physiques. Les réalisateurs les approuvent ou les dénoncent et les présentent de manière plus ou moins criante, choquante, révoltante. Quoi qu’il en soit, les « petites » ou les « grandes » violences « banales » qui sont faites quotidiennement aux femmes contribuent à les menacer et à diffuser un sentiment perpétuel de méfiance et de vulnérabilité parce qu’elles font partie d’un système : le patriarcat.

La lutte pour sa destruction est indispensable. La création d’un rapport de force féministe contre ce système et ceux qui le défendent est nécessaire. La peur va changer de camp.


JPEG - 340.5 ko
A Nantes, 500 personnes ont manifesté le 25 novembre.
cc AL Naoned

LES RENDEZ-VOUS

en 2017

  • A Nantes (44) le 8 février, réunion publique.

en 2016

  • A Paris 19e le samedi 3 décembre à 16 heures
    • au local fédéral d’AL, 92, rue d’Aubervilliers, réunion publique (discussion, café, gâteaux...)
  • A Saint-Denis (93) le 9 décembre
    • à 19h30, réunion publique au centre social L’Attiéké, 31 bd Marcel-Sembat
  • A Grenoble (38) le 26 novembre
    • 17 heures : manifestation au départ de la place Félix-Poulat, à l’appel de la Plateforme des droits des femmes. Apporter lumières et pancartes !
  • A Albi (81), le 25 novembre
    • 14h30-16h30 : atelier non-mixte avec les femmes résidentes du Collectif accueil avec toit (CAAT) ; 
    • 18h-19h30 : projection de courts-métrages et débat
  • A Nîmes (30) le 25 novembre
    • à 18 heures, manifestation contre les violences faites aux femmes 18h en bas de l’avenue Feuchères en face de la gare SNCF
  • A Marseille (13) le 25 novembre
    • rassemblement de 11 heures à 15 heures sous l’ombrière du Vieux Port, avec stands, ateliers, animations. Et déambulations dans les rues du centre ville de midi à 13 heures.
  • A Orléans (45) le 25 novembre,
    • 18h-19h30, action de rue sur le thème : « Harcèlement dans l’espace public, dans les transports en commun », 18h-19h30, place Charles-de-Gaulle.
    • 20h à 22h, atelier-débat : « Expérience, savoir et stratégie commune pour l’égalité », par la scop La Trouvaille. Maison des associations, rue Sainte-Catherine, salle Erasme.
  • A Lyon (69) le 25 novembre
    • 19 heures : manifestation non mixte, départ place Bellecour, direction place de la Comédie
    • 20 heures : rassemblement mixte place de la Comédie
  • A Tours (37) le 25 novembre
    • 18 heures : rassemblement place Jean-Jaurès
  • A Montreuil (93) le jeudi 24 novembre
    • à 19h30, soirée-débat au Tardigrade, 39 rue de la Solidarité (métro Croix-de-Chavaux), avec Adèle Dorada (AL) et Gaëlle Differ (SUD-PTT) sur les violences faites au femmes dans le cadre du travail.
JPEG - 233 ko
A Paris, AL manifestait au sein d’un pôle radical antipatriarcal
cc Jean-Claude Saget

DES CHIFFRES

  • En 2014, en France, 134 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints.
  • 223.000 femmes âgées de 18 à 75 ans subissent chaque année des violences physiques et sexuelles de la part de leurs partenaires et 84.000 sont victimes chaque année de violences sexuelles ou de tentatives de violences sexuelles.
  • 1 % d’entre elles déclarent avoir porté plainte.
  • Néanmoins, en 2014, seuls 765 hommes ont été condamnés.
  • En France, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes.
  • 100% des femmes qui utilisent les transports en commun y ont déjà été harcelées.

JPEG - 96.6 ko
 
☰ Accès rapide
Retour en haut