La prison est-elle indispensable ? à Paris le 19 juin

Version imprimable de cet article Version imprimable


La prison est-elle indispensable à la vie en société ? Peut-on imaginer des alternatives au système carcéral et plus généralement à la justice punitive ? Rendez-vous le mercredi 19 juin à 19h30 au Kaf’Conç, 112 rue de Tolbiac, Paris 13e (métro Olympiades ou Place-d’Italie).

À quoi sert la prison aujourd’hui ? À protéger les « bon·nes citoyen·nes » des « comportements déviants » de certaines personnes qu’il faudrait écarter du reste de la société, par souci de sécurité ? À éduquer celles et ceux qui ont fauté, pour qu’ils comprennent que ce qui a été fait est « mal » ? À les faire souffrir, pour que soit «  payé » le prix de leurs actes ? À faire peur aux citoyen·nes libres qui pourraient être tenté·es de commettre un crime ? Ou bien est-ce un outil de contrôle social qui permet d’enfermer certaines populations (souvent racisées et appartenant aux classes sociales les plus basses) dans une boucle sans fin entre prison et petite délinquance (vols, deal) pour les garder sous contrôle en permanence ?

La prison est-elle indispensable à la vie en société ? Peut-on imaginer des alternatives au système carcéral et plus généralement à la justice punitive ? Comment gérer les conflits et le non-respect des règles établies dans une société d’inspiration libertaire ? Quels exemples concrets au Chiapas ou au Rojava par exemple ?

Nous vous invitons à débattre de toutes ces questions avec nous, en nous aidant d’extraits de :

  • La prison est-elle obsolète ? d’Angela Davis (éditions le Diable Vauvert) ;
  • La Zonzon, d’Alain Guyard (éditions la Dillettante) ;
  • L’Abolition de la prison, de Jacques Lesage de la Haye (éditions Libertalia) ;
  • anciens numéros du mensuel Alternative libertaire.

Ce sera l’apéro-débat de juin du collectif local Grand Paris Sud d’Alternative Libertaire, où nous testerons le format « apéro-débat-arpentage ». L’arpentage est une technique d’éducation populaire qui consiste à lire collectivement des textes en se répartissant des extraits à lire séparément, pour ensuite se les restituer les un·es aux autres.

Rendez-vous le mercredi 19 juin à 19h30 au Kaf’Conç, 112 rue de Tolbiac, métro Olympiades ou Place d’Italie.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut