Les Classiques de la subversion : Carlo Cafiero « Abrégé du Capital »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Parmi les classiques de la littérature politique qui marquent le courant communiste libertaire, on ne peut passer à côté de l’Abrégé du Capital de Cafiero. Cet auteur fut l’un des premiers à rompre avec le communisme autoritaire tout en se réclamant de l’analyse économique de Marx, ce qui fait de lui un des premiers penseurs de notre courant politique.

Écrit en 1878, l’Abrégé du Capital reflète la volonté de vulgarisation du Capital de Marx, ouvrage considéré comme la meilleure analyse économique du capitalisme mais autant complexe qu’inaccessible. Ainsi Carlo Cafiero, proche de Marx et Engels dans la première Internationale, puis allié de Bakounine, s’est alors donné pour objectif de rendre abordable le Livre I du Capital afin qu’il puisse être lu par les ouvriers, classe concernée par le projet révolutionnaire qu’il contient.

Ce paradoxe entre le caractère révolutionnaire d’un discours ou d’un ouvrage et son accessibilité limitée, qui existe toujours dans les milieux militants, n’est pour autant pas insurmontable. L’Abrégé du Capital en est l’exemple. Cafiero a voulu aller au-delà de cette difficulté pour populariser l’ouvrage que Bakounine a considéré comme « une condamnation à mort, scientifiquement motivée et irrévocablement prononcée non contre eux comme individus mais contre leur classe [la bourgeoisie]  ».

Le défi est en effet réussi pour Carlo Cafiero : l’Abrégé comporte 10 chapitres de moins de 10 pages ; le style y est fluide et la pensée concrétisée par des exemples précis permettant de matérialiser les concepts. De la naissance du capital, à la question de l’accumulation en passant par la plus-value, le salaire et la division du travail, on retrouve les bases de l’économie marxiste. Les démonstrations successives ne sont en plus pas dénuées d’humour, faisant l’emploi d’un second degré très agréable à la lecture.

La simplification de l’ouvrage ne fait en aucun cas perdre de force à l’analyse. Marx a considéré lui-même que l’Abrégé de Cafiero était « un très bon résumé populaire de sa théorie de la plus-value ».

L’Abrégé du Capital est un excellent outil de formation politique qui permet de se familiariser avec l’économie marxiste et de saisir des concepts essentiels dans la lutte pour une révolution sociale et libertaire.

Flo (AL Montpellier)

• Carlo Cafiero, Abégé du Capital de Karl Marx. Nouvelle édition revue et augmentée, Le Chien rouge 2013, 10 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut