Les brèves de janvier 2009

Version imprimable de cet article Version imprimable


Pas perdu pour tout le monde

Le tribunal correctionnel de Bobigny, qui devait examiner le 10 décembre les accusations de violences policières à l’encontre d’Abdoulaye Fofana a dû repousser l’audience suite à le disparition de l’original du dossier. Une vidéo amateur montre des policiers frapper la victime menottée à coups de matraque et de crosse de flash-ball. Le prévenu, accusé de jet de pierres, nie depuis le début. Quant à son avocat, il demande l’annulation des poursuites pour interpellation illégale. On suppose que la police n’a pas lancé d’avis de recherche concernant le dossier...

Cartographie de la crise

Le blog de Mathieu Magnaudeix, journaliste pour Mediapart.fr recense depuis fin septembre les plans (anti)sociaux annoncés dans le cadre de la crise. « À ce jour, plus de 180 plans sociaux, plans de départs, annonces de licenciements, ont été comptabilisés », annonce-t-il le 19 décembre. Une carte de la crise sociale est mise à jour grâce aux infos des visiteurs du blog.

Tirer sur l’ambulance

Julien Dray, dirigeant du PS et cofondateur de la FIDL et de SOS-Racisme, fait l’objet d’une enquête concernant des mouvements de fonds suspects depuis les comptes de ces deux associations vers son propre compte, pour un montant de plus de 350 000 euros. Alors qu’il avait déjà été inquiété pour une affaire financière en 1999 (la fameuse affaire de la montre en platine à 250 000 francs), la justice avait finalement classé le dossier. Rappelons qu’en 2005, le même Dray avait réclamé publiquement la condamnation de notre camarade Samuel Morville par la justice pour son action dans le mouvement lycéen (lire AL de juin 2005). Loin de toute idée de vengeance, et tout en respectant la présomption d’innocence – cela va de soi – nous ne pouvons qu’espérer que dans cette nouvelle affaire Dray, la justice fera son travail jusqu’au bout.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut