Les classiques de la subversion : Engels et Marx, « La Sainte Famille »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Chaque mois, un livre qui a compté dans l’histoire des idées subversives, sélectionné par Matthijs.


La Sainte Famille , à considérer comme écrit de jeunesse, est la première cosignée par les deux amis de Paris, quoique que la contribution d’Engels se limite à quelques pages. Dans ce pamphlet contre la philosophie des « jeunes hégéliens » dans l’Algemeine Litteratur Zeitung, Marx et Engels ne se lassent pas de démonter, une à une leurs conceptions de l’histoire, de la société et de la masse, et de ridiculiser leur tendance à élever la « critique absolue » en esprit seul à même de « sauver le monde » de l’aliénation et de la bêtise. Marx réitère sa critique de La Question juive de Bruno Bauer, réfutant l’existence de tout caractère culturel pour insister sur les déterminations sociales.

Dans toute la brochure il utilise une méthode critique similaire, reprenant les arguments jugés spéculatifs pour les opposer aux conceptions réelles du matérialisme. Ainsi, la notion de prolétariat est mise en avant contre les expressions « Masse massivement massive », de même il distingue l’« Histoire source de Vérité », de l’action historique et de l’être générique de l’homme.

Il reconnaît de façon exceptionnelle, et certes relative, la découverte de Proudhon : la propriété privé comme source de l’inhumanité réelle de l’économie politique. Cependant Marx reste ici très proche encore de son maître Feuerbach, et expose sa théorie de l’« humanisme réel » : forme de matérialisme non abouti, dont il fera la critique plus tard, notamment dans L’Idéologie allemande. Vous verrez apparaître les prémisses de sa conception matérialiste de l’histoire, qu’il reprend ensuite tout au long de son œuvre, sans que celle-ci lui appartienne encore en propre.

La lecture de La Sainte Famille n’est toutefois pas de toute simplicité. Marx et Engels s’attaquent à des personnalités peu connues, et se réfèrent à des écrits peu trouvables. Les notes de Maximilien Rubel dans la version de la Pléiade permettent une vision plus claire des enjeux de cet ouvrage, qu’il faut inscrire comme touts les écrits de Marx dans le cheminement d’une pensée qui n’a de cesse de se vouloir ancrée dans le réel, et plus encore, d’une pensée qui contre toute forme de spéculation, cherche à mettre au premier plan les réels acteurs de la transformation sociale, et le mouvement dialectique nécessaire qui s’opère entre les possédants et le prolétariat.

  • Friedrich Engels et Karl Marx, La Sainte Famille, 1845
 
☰ Accès rapide
Retour en haut