Lire : Cramer-Saisset, « La descente aux enfers nucléaires »

Version imprimable de cet article Version imprimable


À l’heure où le nucléaire revient sur le devant de la scène avec la décision d’exploiter la filière EPR et à quelques mois du débat à l’Assemblée nationale sur la loi Bataille, au moment où l’État privatise EDF, ce petit ouvrage vient à point pour rappeler toutes les implications de la production nu-cléaire d’électricité.

Si l’objectif de départ des auteur(e)s, Camille Saïsset et Ben Cramer, est de dénoncer les conditions de stockage conformément à la loi de 91 sur la gestion des déchets radioactifs, on pouvait compter sur ce dernier pour replacer tout cela dans un contexte global prenant en considération les implications tant économiques que stratégiques, militaires et donc policières. Sa collaboration avec Camille Saïsset donne l’occasion d’aborder les questions techniques avec une volonté de vulgarisation qui permet, sans être spécialiste ni fan de becquerels et autres sieverts, de mieux comprendre les conséquences d’une relance du programme électro-nucléaire tant au niveau national (risques de prolifération, gabegie énergétique) qu’au niveau local (désertification, corruption, quadrillage policier).

À lire également pour le travail d’enquête de fond (c’est le cas de le dire) mené à Bure sur un sujet sur lequel il est particulièrement difficile d’enquêter.

  • Ben Cramer, Camille Saisset, La Descente aux enfers nucléaires, 1 000 milliards de becquerels dans la terre de Bure, L’Esprit frappeur, 190 pages, 6 euros.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut