Lire : Gombin, « Le Gauchisme : origines et perspectives »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Nos amis des éditions Spartacus rééditent un petit livre de Richard Gombin paru en 1971 au Seuil : Le Gauchisme : origines et perspectives.

Il s’agit d’un tour d’horizon rapide et limpide des théories critiques en débat entre les années 50 et 70. Il sera à ce titre un précieux « révolution pour les nuls » et si une période politique se définit par l’intensité des confrontations théoriques, le lecteur d’aujourd’hui regardera abasourdi la pauvreté de la production actuelle en regard des décennies passées.

En revendiquant crânement le blason du « gauchisme » réputé être « la maladie infantile du communisme » [1], Gombin cherche de façon convaincante à se séparer de l’extrême-gauche marxiste qu’il renvoie dans les oubliettes de l’histoire avec l’ensemble des marxistes « orthodoxes ».

Puis il tente de poser les bases d’une théorie révolutionnaire nouvelle, en phase avec les espérances, les luttes et les bouleversements sociologiques du capitalisme des sixties.

Disqualifiant un peu trop vite le marxisme et la centralité de l’exploitation capitaliste au profit d’aspirations moins matérielles, sa critique acérée ne peut masquer, cinquante ans plus tard, ses erreurs avérées de pronostics. Lui-même faisant d’ailleurs profession d’humilité intellectuelle (ce qui tranche avec l’arrogance politique de l’époque !), il se garde bien d’énoncer des certitudes et se contente plutôt d’indiquer un chemin nécessaire.

Notons de ce point de vue qu’il liquide en deux lignes seulement les propositions portées par Daniel Guérin coupable de chercher une synthèse entre marxisme et anarchisme. Même si notre courant n’a pas plus refondé la pensée critique, nous continuerons de penser que quand l’histoire bégaye, aucune théorie nouvelle ne surgit.

Et que la recette proposée aux générations futures par Guérin contient la bonne intuition.

Jean-Yves (AL 93-Centre)

  • Richard Gombin, Le Gauchisme : origines et perspectives, Éditions Spartacus, octobre 2018, 172 pages, 13 euros

[1Opuscule de Lénine que tout militant avait alors lu attentivement.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut