Dictionnaire

Lire : Leclercq, « Droites conservatrices, nationales et ultra »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Il tombe à point nommé le livre de Jacques Leclercq. Il s’agit de la version actualisée de son précédent ouvrage Dictionnaire de la mouvance droitiste et nationale de 1945 à nos jours (l’Harmattan, 2008), à mettre entre toutes les mains militantes.

Véritable outil pour le travail antifasciste, il peut s’employer autant comme point de départ pour entreprendre une recherche sérieuse, que pour bien saisir la cartographie du territoire à la droite de la droite.

Son étude précédente s’était arrêtée en 2005. Celle-ci couvre les trois dernières années et se compose de compléments, ou mises à jour des mouvances référencées dans le précédent volume, et de suppléments, c’est-à-dire de nouveaux mouvements.

Contrairement au style habituel au « genre dictionnaire », ici chaque entrée est passionnante, et de l’aveu de l’auteur il s’agissait de traiter « à pied d’égalité…l’infime, le micro-groupuscule [et] les grandes formations ».

Enfin, derrière la description des différents partis et groupes (notamment les Identitaires), il se dessine une analyse des motivations qui soutiennent le regain fasciste qui doit nous faire placer ce livre, à portée de main gauche, sur sa table de travail.

Cuervo (AL 95)

  • Jacques Leclercq, Droites conservatrices, nationales et ultras. Dictionnaire 2005-2010, 2010, l’Harmattan.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut