Bande Dessinée

Lire : Rajsfus et Demiguel, « Moussa et David. Deux enfants d’un même pays »

Version imprimable de cet article Version imprimable


On savait Maurice Rajsfus prolifique – une trentaine de livres, le plus souvent sur le régime de Vichy ou sur l’institution policière –, mais il ne s’était pas encore essayé à la bande dessinée. Le conflit israélo-palestinien, c’est « extraordinairement complexe », nous rabâchent les bien-pensants pour éviter qu’on en parle. Façon de travestir en brumeux conflit identitaire et religieux ce qui est, avant, tout une guerre coloniale.

À travers le regard de deux enfants, Moussa le Palestinien et David l’Israélien, Rajsfus raconte l’horreur de l’occupation de façon sobre et didactique, et montre à quel point un peuple qui en asservit un autre ne peut lui-même être libre. Le dessinateur Jacques Demiguel a fait le choix, pour illustrer le texte, de jouer sur les symboles, sans reculer devant la nécessité de montrer la violence.

Guillaume D.

Maurice Rajsfus et Jacques Demiguel, Moussa et David. Deux enfants d’un même pays, éd. Tartamudo, 10 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut