Lire : Zerocalcare, « Kobanê Calling »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Sorti en France le 7 septembre, Kobane Calling est le dernier roman graphique de l’italien Zerocalcare. Kobane Calling, c’est le résultat de deux voyages au Kurdistan de l’auteur et d’un petit groupe de militants et militantes issu des centri sociali, ces lieux culturels alternatifs et militants typiques de l’Italie.

On ira de Rome à Kobane, en passant par la Turquie, les montagnes de Qandil, la Syrie et l’Irak, parfois à quelques mètres des positions de Daech, au fil des 260 pages. Sans une seule longueur, on découvre la complexité de la guerre au kurdistan. Que l’on soit abonné à Kurdistanews sur Facebook ou que les Kurdes nous soient complètement inconnu-e-s, Kobane Calling est un roman graphique ultra-accessible, pédagogique, riche, drôle et émouvant.

Né en 1983, Zerolcalcare est un dessinateur engagé qui rencontre un succès grandissant en Italie. Avec un style bien à lui, rempli d’humour et d’autodérision, il raconte les histoires qui font son quotidien, dans la banlieue romaine de Rebibbia. Il traite aussi de causes plus vastes, comme les violences policières, qui l’ont particulièrement marqué au G8 de Gênes en 2001.

Avec cette dernière bande dessinée, Zerocalcare prend clairement position en faveur de la lutte du peuple kurde et de l’expérience révolutionnaire en cours au Rojava. Cette publication est en soi un formidable acte de soutien à ces luttes méconnues et calomniées.

Néanmoins, à aucun moment l’auteur ne nous fait lire un ouvrage de propagande mythifiant le Rojava ou les exploits de ses combattants et combattantes. Au contraire, Zerocalcare ne cesse d’interroger et de prendre du recul sur ses observations lors de ses deux voyages. Plutot anti-héros bien qu’aventurier guerrier, il nous fait part de ses doutes lors de ces voyages. Kobane Calling est un témoignage important sur des femmes et des hommes qui, pris en étau entre l’expansion de Daech, la répression de l’État turc et les intérêts des puissances occidentales, continuent, en pleine guerre, de construire une société fondée sur l’égalité réelle, la cohabitation entre les peuples et l’émancipation. De quoi donner envie d’approfondir la question et de développer la solidarité dont cet espoir a besoin.

Bref, le cadeau idéal, à mettre entre toutes les mains.


Benjamin (AL Nantes)

  • Zerocalcare, Kobanê Calling, Cambourakis, 270 pages , 23 euros.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut