Luttes dans les entreprises : florilège de mars

Version imprimable de cet article Version imprimable


Au moment d’écrire ces lignes, le mois de mars est loin d’être achevé. Et la recension qui suit est donc loin ­d’être complète. Néanmoins, on peut constater un net regain de combativité qui s’exprime sous plusieurs formes et aussi bien dans les grands groupes que dans de petites entreprises : manifestations locales (2 000 à Douai), rassemblements professionnels devant les instances patronales (Papier-Carton et Livre), rassemblements locaux ou nationaux de soutien aux militants syndicaux (plusieurs entreprises et groupes concernés).

Mais c’est surtout la progression du recours à la grève qui impressionne. Des débrayages parfois rapides mais souvent des mouvements qui durent plusieurs jours, voire plusieurs semaines et qui donnent lieu à l’occupation ou au blocage de l’entreprise.

Grève pour l’emploi (contre des licenciements, pour l’amélioration de plans sociaux, pour des embauches) :

  • Imprimeries de presse quotidienne nationale,
  • SNCF nationalement puis régionalement en Bretagne,
  • Sécurité sociale à Tarascon,
  • Banque BPCE (plus salaires),
  • communaux d’Argenteuil (depuis le 4 février !),
  • La Poste (Isère/Savoie, Thuirs, Anglet, Balma…),
  • Pitney-Bowes, Securitas Direct (plus salaires),
  • Radio France,
  • éboueurs de Nîmes (contre privatisation),
  • université Lyon-II (salaires aussi),
  • Sambre-et-Meuse (métallurgie, usine occupée),
  • Airchal (dans la Somme, sur les salaires),
  • cantines de Marseille (pour des embauches),
  • Mory Global (liquidation, entrepôts occupés sur toute la France),
  • Abattoirs AIM (Normandie),
  • ID Logistics (Chalons),
  • Hôpitaux de Lisieux, Thouars et Orléans,
  • Fenwall (Indre),
  • Lycée professionnel de Cognac,
  • Ascométal (Isère),
  • Gascogne Wood (Marmande),
  • Boutiques Tel and Com (national).

Grève pour les conditions de travail :

  • Airbus,
  • Canal+,
  • France Télévisions (plus droit de grève),
  • bus et trams de Bordeaux,
  • hôpital de Vannes et de Clermont-Ferrand,
  • Ceciphone (Bordeaux),
  • collèges de Montbard et Jean-Zay à Saint-­Gratien,
  • Urgence sociale (Lyon),
  • tram et bus de Brest (conditions de travail),
  • Philharmonie de Paris.

Grève sur les salaires :

  • routiers (plus blocages de sites),
  • Aircelle (métallurgie),
  • pont de Normandie (plus embauches),
  • Carrefour (mouvement national avec blocages),
  • Snecma-Corbeil, Siedoubs (automobile),
  • université Paris-VIII,
  • Sanofi à Sisteron (plus conditions de travail),
  • salariés des maisons de Champagne (avec manif massive),
  • Nicoll Raccords (plasturgie),
  • Hutchinson (Orléans),
  • Socata (Louey),
  • Papeterie de Condat (Dordogne),
  • Gevelot (Seine-Maritime),
  • Danone (plusieurs sites occupés),
  • Lyon Métropole (primes et temps de travail),
  • Com’Plus (Roubaix),
  • Seita (Riom et Sandouville),
  • Aperam (Meuse),
  • Sarbec (Nord),
  • Caterpillar (deux sites autour de Grenoble),
  • Thalès (mouvement national),
  • Viapost (Saint-Quentin),
  • Areva (Narbonne),
  • Athis Car (Val-de-Marne),
  • Sienord (sous-traitant PSA et Renault),
  • Brittany Ferries,
  • Disneyland,
  • facteurs des nombreuses villes (prime plis électoraux),
  • Lyonnaise des Eaux (Isère).

Grève contre la répression syndicale :

  • TVM (transports),
  • CGVL (Chelles),
  • Pieux Ouest (Tours, Bâtiment)

À voir, un site plein de ressources :

 
☰ Accès rapide
Retour en haut