12e congrès d’AL (Castillon-du-Gard, 2015)

Messages internationaux

Version imprimable de cet article Version imprimable


Messages internationaux au XIIe congrès d’AL (23-25 mai 2015, Castillon-du-Gard).

Des salutations et messages de solidarité ont été lus aux congressistes, ou directement adressés par les observateurs invités, émanant de :

  • Afrique du Sud (Front anarchiste communiste Zabalaza)
  • Argentine (Fédération anarchiste de Rosario)
  • Brésil (Fédération anarchiste de Rio de Janeiro)
  • Colombie (Groupe Vía Libre, Bogotá)
  • Égypte (Mouvement socialiste libertaire)
  • Suisse (Organisation socialiste libertaire)
  • Tunisie (Le Commun libertaire)

Afrique du Sud

Front anarchiste communiste Zabalaza

Aux camarades d’Alternative libertaire,

Le Front Anarchiste Communiste Zabalaza vous envoie des salutations chaleureuses depuis l’Afrique du Sud pour votre XIIe Congrès ! Évidemment un message d’adresse n’est pas le meilleur substitut à notre participation, malheureusement nous ne pouvons envoyer de délégué. Toutefois nous sommes honorés d’avoir été invités et nous aurions aimé participer à cet événement important.

Nous espérons que votre congrès sera productif et que vous pourrez réellement avancer dans vos objectifs et des positions qui permettent de lutter pour un autre monde.

Nous avons eu de nombreux échanges avec vous au fil des ans et à travers le projet Anarkismo.net nous avons pu connaître et apprécier le travail que vous réalisez. Nous admirons profondément votre engagement et nous souhaitons saisir cette occasion pour vous remercier de votre contribution à l’avancée de notre mouvement et de notre tendance. Nous espérons sincèrement que nous resterons longtemps alliés dans notre combat commun !

En tant que camarades et amis, nous vous souhaitons le meilleur pour votre congrès et l’année qui Nous restons attentifs aux nouvelles que vous nous enverrez. Dans la solidarité et la lutte,

ZACF ­ Front Anarchiste Communiste Zabalaza


Argentine

Fédération anarchiste de Rosario

Camarades d’Alternative Libertaire,

Nous ne pouvons que nous sentir orgueilleux de votre XII Congrès en tant qu’organisation anarchiste. Celle là même qui ne cesse d’impulser la lutte et la construction d’une alternative libertaire au sein des mouvements sociaux et du mouvement ouvrier depuis 24 ans, depuis 1991.

Votre implication dans les luttes sociales européennes démontre, sans aucun doute, que nous les anarchistes nous continuons de réaliser la construction d’une révolution sociale, au jour le jour, où les classes, les privilèges, l’État et tous les mécanismes d’exploitation et de domination n’ont pas raison d’être. Dans cette Europe où la lutte et l’organisation des opprimé­e­s, des travailleurs et travailleuses, des migrants et migrantes, des différentes communautés est de plus en plus urgente et nécessaire, vous avancez fermement en montrant clairement que nous, les anarchistes, pouvons prétendre au fédéralisme, à l’organisation et à la construction d’un pouvoir populaire.

De plus, en cette période historique cruciale pour notre classe opprimée qui résiste à l’avancée de ceux d’en haut au niveau global et dans chaque région, en cette période où la gauche revendique ouvertement l’État comme outil indispensable et la voie électorale pour y accéder, nous pouvons être fiers de connaître deux processus révolutionnaires en cours, qui nous donnent de l’espoir dans la lutte pour une société qui vise à anéantir l’État et mettre fin à la société de classes : le processus zapatiste au Chiapas et le processus kurde au Rojava.

Pour finir nous aimerions citer le camarade Elisée Reclus qui nous signifiait que « le rêve d’un monde libre a cessé d’être une pure utopie philosophique et littéraire [...] et est devenu une fin pratique, recherchée activement par de multiples humains qui, unis et résolus collaborent à l’avènement d’une société où il n’y aura pas de maîtres ni de conservateurs officiels de la morale publique, ni matons, ni bourreaux, ni riches, ni pauvres, mais des frères – et sœurs ­ qui auront tous leur pain quotidien, égaux en droits, se maintenant en paix et dans l’union cordiale, pas par obéissance aux lois, toujours accompagnées de terribles menaces, mais pour le respect mutuel de leurs intérêts.

Vive l’Alternative libertaire ! Vive ceux qui luttent !

FAR – Fédération Anarchiste de Rosario (Argentine).


Brésil

Fédération anarchiste de Rio de Janeiro

Compagnons et compagnones d’idées,

Il y a très longtemps, une légende antique guarani raconte que, dans les forêts du sud­est du Brésil, il y avait une indienne nommée Tiê. Celle­ci aimait la liberté et elle aimait rester avec les animaux, avec les arbres et marcher au milieu de son peuple et de ses terres.

Mais Tiê était aussi une guerrière, même si la guerre ne lui plaisait pas. Un jour elle fut obligée de Elle mourut pendant la bataille et son sang rouge recouvrit la terre. Mais le Dieu Tupá vit ce qui s’était passé et décida que Tiê ne devait pas s’en aller de ce monde, il l’a transforma en un petit oiseau aux ailes noires et à la gorge rouge, pour qu’elle puisse voler et être libre sans avoir à combattre et souffrir dans le monde des humains.

Depuis ce jour, dans la forêt que l’on nomme Atlantica de par sa proximité avec l’océan, il y a beaucoup de ces petits oiseaux, appelés Tiê­sangue, Tiê pour l’indienne et Sangue pour le sang.

Longtemps après, des hommes ont commencé à détruire les forêts pour construire des villes et y installer des plantations ; et les petits Tiê­sangue ont perdu leur maison et furent enfermés dans des cages.

Mais encore une fois, Tiê trouva une manière de survivre. Car ces petits oiseaux ont commencé à se transformer en cœurs.

Ils ont été dans les steppes d’Ukraine, dans les villes et les montagnes d’Espagne, dans la campagne de Corée, dans des millions de rues et de barricades, sur des grèves, des manifestations, dans des assemblées de quartier. Et ils continuent aujourd’hui.

Ils ont fait de leur couleur leur drapeau, rouge pour le sang de la lutte, le sang qui est le même pour tous les êtres humains, même si la couleur de la peau et le sexe sont différents.

Noir pour le deuil de nos morts, noir car c’est le contraire du blanc, la couleur de la résignation, noir car l’âme humaine est obscure.

Donc c’est avec beaucoup de joie que la Fédération Anarchiste de Rio de Janeiro salue depuis le Brésil le XIIe Congrès d’Alternative Libertaire et tous ces cœurs rouges et noirs, tous ces cœurs qui sont comme les oiseaux ici présents.

Si hier le grand océan atlantique a été traversé par la haine, l’exploitation et la guerre, aujourd’hui nous le traversons avec solidarité et les poings levés. Notre lutte pour le socialisme libertaire n’est pas facile, nous savons que nous sommes peu nombreux contre tout l’appareil militaire, politique et idéologique que nous devons affronter.

Mais même ainsi, nous ne nous rendons pas, nous continuons de nous battre, en sachant que nous nous reposerons seulement le jour de notre victoire finale, seulement le jour d’un nouveau soleil, quand il n’y aura plus d’exploitation ni de haine, quand les êtres humains seront libres et que, comme une seule humanité, une seule classe, nous volerons.

Ils ne passeront pas, nous passerons et nous passerons les poings levés, chantant et dansant notre chant de socialisme et de liberté.

Vive Alternative Libertaire ! Vive l’Anarchisme ! Lutter, créer, pouvoir populaire !

FARJ, Fédération Anarchiste de Rio de Janeiro


Colombie

Groupe Vía Libre (Bogotá)

Camarades d’Alternative Libertaire de France, le Groupe Libertaire Vía Libre de la ville de Bogotá­ Colombie vous envoie un salut fraternel. Nous vous souhaitons le meilleur des succès pour votre 12e congrès et nous espérons pouvoir continuer à renforcer le projet de l’unité de l’anarchisme organisé dans le monde.

Notre organisation qui va bientôt fêter ses 5 ans, travaille dans divers espaces étudiants, éducatifs, territoriaux, de communication et de formation politique pour diffuser le projet anarco­communiste et construire un mouvement social fort aux pratiques libertaires ; et comme vous, nous aspirons à construire un monde nouveau.

Vive ceux et celles qui luttent !

Le message en vidéo :

Groupe Vía Libre de Bogotá, Colombie


Tunisie

Mouchtarak Taharouri (le Commun libertaire)

Chers compagnons, Chères compagnonnes,

Permettez-nous de vous féliciter pour l’organisation de votre congrès, et de vous souhaiter sa réussite espérant qu’il sera le début de la construction d’un mouvement libertaire anarchiste militant pour la libération de la classe ouvrière et tous les opprimés du monde entier, ainsi que pour un activisme non-autoritaire solide et apte à confronter l’atrocité du capitalisme mondial.

A cette occasion, nous ne pourrons qu’assurer de nouveau notre croyance absolue en tant que courant non-autoritaire anarchiste en Tunisie, que les défis communs exigent un travail et un cadre de militantisme et de confrontation en commun entre les non-autoritaires, les anarchistes et les libertaires dans la même misère que les peuples et les classes opprimées contre les pouvoirs contraires qui prennent de plus en plus de force d’un jour à l’autre.

Malgré les mouvements révolutionnaires qu’ont vécu les pays du sud de la méditerranée et qui se sont propagés à la majorité des régions du monde, cela n’a pas empêché que le capitalisme et l’impérialisme mondiaux se sont réorganisés et ont parvenu à faire dévier ces mouvements non-autoritaires populaires de ses objectifs révolutionnaires, ils ont également continué à épuiser les ressources des peuples, à les piller et à exploiter les classes ouvrières sans mettre fin à la politique d’endettement ni les intervention militaires tout en provoquant des conflits idéologiques ethniques racistes et religieux.

Ce qui nous unit aujourd’hui en tant que mouvements, courants et groupes anarchistes non-autoritaires et libertaires dépasse de loin ce qui pourrait nous séparer ou les défis présents que ce soient dans nos pays, dans l’ensemble des pays de la méditerranée ou dans le monde entier comme les phénomènes d’extrémisme, d’immigration, de marginalisation, d’exploitation et d’appauvrissement. Tout cela nous pousse à fournir plus d’efforts et à faire un pas osé et audacieux basé sur le principe de l’union et de la diversité ainsi que le principe de l’union des forces libertaires de militantisme pour un acte commun solide capable d’influencer la réalité.

Nous comptons sur votre activisme et votre croyance aux principes libertaires et anarchistes qui nous unissent pour le même but de grande importance.

Nous insistons à la fin sur l’importance de la démarche qui a été entamée en Tunisie pendant la rencontre libertaire méditerranéenne du 27 au 29 mars 2015 pour la construction d’un réseau libertaire non-autoritaire méditerranéenne qui fournit un cadre commun d’activisme de renfort et de collaboration ainsi que d’échanges d’informations et d’expériences et ce, pour les questions de libération et de militantisme sociaux.

Nous souhaitons que votre contribution à cette démarche soit principale et décisive comme celle des autres courants anarchistes et libertaires.


Le texte de la déclaration du MSL d’Égypte aux congressistes d’AL n’a pas été rédigé.


 
☰ Accès rapide
Retour en haut