politique

Montpellier : Libérez nos camarades !

Version imprimable de cet article Version imprimable


La journée d’action du 31 mars contre la loi Travail a également eu son lot de brutalités policières. A Montpellier, plusieurs personnes, dont au moins deux camarades d’AL ont été interpellés et placés en garde à vue suite à ’une assemblée générale de plein air.

Communiqué des organisations de l’Hérault :

A la suite de la manifestation contre la loi travail, au retour de l’assemblée générale qui s’est tenue sur la place de la Comédie, deux manifestants du mouvement social qui rentraient tranquillement se sont violemment faits interpeller par un nombre totalement disproportionné de policiers surarmés.

Nous exigeons la libération immédiate de nos camarades et de toutes les victimes de la répression d’Etat contre le mouvement social, l’état d’urgence ne musellera pas le mouvement social !

Premiers signataires : CGA, NPA , ARM, AL, l’Assemblée populaire de Montpellier contre la loi travail, l’Assemblée contre l’état d’urgence, SUD éducation, CNT éducation, Attac 34, FA 34, Ensemble 34, Scalp 34

 
☰ Accès rapide
Retour en haut