Nécrologie : Jean-Jacques de Felice

Version imprimable de cet article Version imprimable


C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès, le 27 juillet, de Jean-Jacques de Félice. Avocat de militants du FLN pendant la guerre d’Algérie, des paysans du Larzac, des indépendantistes kanaks, des insoumis, de Cesare Battisti et de Marina Petrella, des sans-logis, il s’était aussi engagé dans le Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti) et à la Ligue des droits de l’homme dont il avait été vice-président. AL l’avait fréquenté dans ces combats et c’est ainsi qu’il était devenu un de nos avocats. Nous appréciions qu’il ne se tienne pas exclusivement sur le terrain juridique, mais aussi sur le terrain politique, n’hésitant pas à mettre en accusation le pouvoir, qu’il soit de droite ou de gauche, lorsque les libertés étaient bafouées. La grande diversité présente à ses obsèques, de la LDH aux autonomes en passant par AL, la LCR, Solidaires ou le Cedetim en disait long sur l’estime qu’on lui portait.

L. Esquerre

 
☰ Accès rapide
Retour en haut