Parti socialiste : P comme police, S comme Sarkozy

Version imprimable de cet article Version imprimable


À présent que le PS est dans l’opposition, il devrait recommencer, avec la plus parfaite hypocrisie, à faire croire qu’il est de gauche. Et dire que certains, hélas, y compris à l’extrême gauche, vont faire semblant de le croire...

Mais, signe encourageant, les « ténors » socialistes semblent avoir du mal à instrumentaliser les manifestations de gauche, justement. Déjà le 26 novembre, quelques socialistes (Guigou, Royal, Vaillant) se sont fait virer de la manif des cheminots, qui se seront souvenu que Jospin a plus privatisé que Balladur.

Ensuite le 8 décembre, dans la manif de l’Éducation nationale, c’est au tour d’Emmanuelli et de son courant Nouveau Monde de se faire insulter. Aux cris de « P comme pourri, S comme salaud, à bas le parti socialo », des étudiants se seront souvenu qu’Allègre fut aussi à droite que Bayrou.

Enfin, le 11 janvier, nouvelle déconfiture. Le PS s’incruste dans la manifestation contre les lois Sarkozy. On croit rêver, alors que les Dray, Vaillant et consorts passent leur temps à jacasser que Sarkozy fait la même politique qu’eux, mais en mieux ! Cette fois ce sont plusieurs centaines de militantes et militants syndicalistes, associatifs et politiques (dont celles et ceux d’AL) qui leur ont gentiment demandé de quitter la manifestation.

Ce qu’ils ont fait, sans trop insister.

Guillaume Davranche (AL Paris-Sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut