international

Pour Alexandr Koltchenko, les 27 et 30 juin à Paris, le 1er juillet à Orléans + autres dates

Version imprimable de cet article Version imprimable


« La situation d’Alexandr Koltchenko est emblématique de la répression exercée dans cette région du monde. Mais son cas est loin d’être le seul. A travers Koltchenko, ce sont les libertés démocratiques de tous et toutes que nous défendons. »

Depuis plusieurs années, Alexandr Koltchenko est connu en Crimée pour ses engagements antifascistes, syndicaux, anarchistes, écologistes.

Ayant diffusé un film sur l’assassinat de la journaliste indépendante criméenne Anastasia Baburova à Moscou en 2009, il avait déjà été attaqué au couteau par une bande fasciste. Il a poursuivi ses activités militantes en faveur des droits humains et a ainsi participé, dans le camp clairement antifasciste, aux manifestations de la Place Maïdan qui ont abouti à chasser le président ukrainien Ianoukovytch, dont le clan pillait les richesses et exploitait la population de ce pays.

Lors de l’intervention militaire russe en Crimée, Alexandr Koltchenko a organisé des manifestations pacifiques de protestation contre l’occupation militaire, qui a faussé le référendum, aux côtés de citoyennes et citoyens tatars, ukrainiens ou russes.

Quelques jours avant une de ces manifestations, la police politique russe (FSB) a enlevé plusieurs des organisateurs de ces résistances populaires ; ce fut le cas d’Alexandr Koltchenko, le 16 mai 2014.

Avec trois autres personnes ainsi kidnappées, il a été accusé notamment d’« organisation d’un groupe terroriste lié à l’extrême droite ukrainienne ». S’ensuit une litanie d’accusations délirantes : Koltchenko est accusé d’avoir planifié des explosions près de la statue de Lénine à Simféropol les 8 et 9 mai, saboté des voies ferrées et des lignes électriques, tenté d’incendier les locaux de l’Unité Russe et de la Communauté russe de Crimée le 14 avril, et ceux de Russie Unie le 18 avril !

Alexandr Koltchenko est un antifasciste que la police politique tente de faire passer pour un fasciste.

Alexandr Koltchenko est un homme qui se considère comme citoyen ukrainien et que la police politique russe veut juger en tant que russe. Il est enfermé dans des conditions draconiennes, ses avocats sont privés des droits élémentaires d’une défense digne de ce nom, et il est sous la menace de 15 à 20 ans de camp de travail.

La situation d’Alexandr Koltchenko est emblématique de la répression exercée dans cette région du monde. Mais son cas est loin d’être le seul. A travers Koltchenko, ce sont les libertés démocratiques de tous et toutes que nous défendons. Notre démarche, comme celle de Koltchenko, s’oppose donc à celles et ceux qui veulent restreindre ces libertés. Nous exigeons également la libération du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, détenu sous les mêmes accusations et risquant une peine semblable.


Voir l’appel des organisations et des personnalités


Le collectif de soutien à Alexandr Koltchenko organise une projection-débat « Où vont la Russie et l’Ukraine aujourd’hui ? Quelle solidarité avec les prisonnier-e-s politiques progressistes et antifascistes ? »

PARIS
SAMEDI 27 JUIN, 18 heures
33, rue des Vignoles, 75020 Paris,
Métro : Buzenval


Pour la libération immédiate de Koltchenko, d’Oleg Sentsov et pour les libertés démocratiques dans tous les pays, nos organisations associatives, syndicales et politiques appellent à des rassemblements :

PARIS (75)
MARDI 30 JUIN, 18 heures
devant l’ambassade de Russie
(40-50, bd Lannes, métro Porte-Dauphine)

MOULINS (03)
MARDI 30 JUIN, 18 heures,
dans les locaux du journal La Montagne,
conférence de presse organisée par FSU, LDH, Solidaires, OCL et AL

MARSEILLE (13)
MARDI 30 JUIN, 17h30
sur le Vieux-Port

ORLÉANS (45)
MERCREDI 1er JUILLET, 17h30
place du Martroi


Nos organisations appellent également à amplifier la solidarité internationale afin de dénoncer leur enlèvement et leur détention par les autorités russes (qui comptent les juger début juillet), exiger leur libération immédiate, et pour que le gouvernement ukrainien revendique explicitement leur libération.

Nous poursuivons la souscription pour financer les frais de justice et aider ses comités de soutien à populariser la campagne de solidarité en Russie et en Ukraine. Les règlements sont à adresser à Solidaires (à l’ordre de Solidaires, avec au dos du chèque Koltchenko), 144, bd de la Villette, 75019 Paris.

Organisations signataires : Ligue des Droits de l’Homme, Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme, Groupe de résistance aux répressions en Russie, Ukraine Action, Association des Étudiants Ukrainiens en France, Russie-Libertés, CEDETIM - Initiatives Pour un Autre Monde - Assemblée Européenne des Citoyens, Cosmopolitan Project Foundation, Action antifasciste Paris-Banlieue, Collectif Antifasciste Paris Banlieue, Mémorial 98, Union syndicale Solidaires, CNT-f, CNT-SO, Émancipation, FSU, FSU 03, CGT Correcteurs, SUD édu- cation, Alternative Libertaire, Ensemble ! (membre du Front de gauche), L’Insurgé, NPA, Fédération Anarchiste, Critique sociale.

Cliquez pour télécharger
 
☰ Accès rapide
Retour en haut