Rencontres d’été d’AL : Convivialité et lutte des classes

Version imprimable de cet article Version imprimable


Déjà cinq ans qu’AL organise ses Rencontres d’été dans l’Aveyron. L’occasion de débats et formations riches et fournis mais aussi un moment de partage pour les militantes et les sympathisants.

Cette année quelque 80 personnes, dont 45 militants et militantes d’AL, se sont donné rendez-vous du 3 au 10 août à la République populaire du Roucous (Aveyron).

La commission antipatriarcat a ouvert la semaine avec une formation-débat autour des questions du féminisme radical, du genre et du sexe... Ce débat à permis à chacune et à chacun d’exprimer son point de vue sur la question, faisant apparaître des divergences au sein de l’organisation. Il s’agit bien sûr non pas d’en rester là, mais de faire avancer la réflexion et les positions d’AL sur ces questions.

Une formation autour des mouvements sociaux et politiques des années 1970-80 a ensuite permis à bon nombre de découvrir certains aspects des mouvements de cette époque. La projection du documentaire LIP l’imagination au pouvoir a permis de poursuivre les discussions autour d’une des grèves les plus importantes de l’après-Mai 68 par sa portée symbolique : le redémarrage de l’usine en autogestion par les grévistes.

Un point a également été effectué, avec les camarades de région parisienne, sur la situation actuelle des grèves de sans-papiers en Île-de-France. Formation conséquente ensuite, par les camarades de la branche Entreprises, autour de la réforme de la représentativité syndicale, qui risque de bouleverser l’échiquier syndical.

Makhno not dead

Des militants et militantes de la branche Jeunesse ont animé un débat autour des mouvements sociaux de la jeunesse, des formes d’auto-organisation qui s’y font jour, et de l’épineuse question de l’organisation permanente de la jeunesse qui se pose en aval et en amont des « temps chauds » de lutte.

Ces Rencontres ont également permis de revenir avec du recul sur les différentes luttes menées lors de l’année 2007-2008, et d’analyser les stratégies à adopter dans les mouvements sociaux. Un point a été fait sur les différentes expériences des fronts anticapitaliste (orientation confirmée en mai au congrès d’AL) menées dans toute la France.

Également au programme, une présentation par un camarade russophone de la situation politique et sociale de la Russie d’aujourd’hui, de la réalité du mouvement ouvrier au pays de Poutine et de l’activité des organisations révolutionnaires russes, en particulier des communistes libertaires d’Avtonom. Un téléfilm ukrainien sur Nestor Makhno accompagnait le tout.

Tout ceci dans un cadre détendu, grâce au soutien de l’équipe d’encadrement du Roucous et de la compagnie l’Estock Fish, que nous remercions tout particulièrement pour son chapiteau.

Guillermo (AL Angers)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut