Réseau « Pédagogies radicales » : que fleurissent cent collectifs

Version imprimable de cet article Version imprimable


Né durant l’été 2018, le réseau Pédagogies radicales se propose de mettre en lien des collectifs de chercheurs et d’enseignant.es.

La notion de « pédagogie radicale » est parfois utilisée aux Etats-Unis pour désigner un ensemble de courants tels que les pédagogies critique, féministe, queer, décoloniale, éco-pédagogique… Ces pédagogies se situent en particulier dans la continuité de l’œuvre du philosophe et pédagogue brésilien Paulo Freire. [1]

Ce sont des pédagogies qui se donnent pour objectif de conscientiser – c’est-à-dire de faire prendre conscience de la dimension systémique – des inégalités sociales et des discriminations : classisme, sexisme, racisme, LGBTQIphobies, handiphobie… Les pédagogies radicales comprennent également la pédagogie anti-discrimination, qui vise à éviter la reproduction des inégalités sociales et des discriminations dans les pratiques pédagogiques. [2] Dans les milieux militants, on parle plutôt de pédagogie anti-oppression.

Enfin, les pédagogies radicales visent à développer l’empowerment et les capacités d’action collective des apprenants en vue de lutter pour la justice sociale.

Naissance et objectif du réseau

Le réseau pédagogies radicales est né à l’initiative de l’Institut Bell Hooks/Paulo Freire [3], du centre numérique de documentation francophone Paulo Freire [4] et de l’IRESMO [5]. Il a été rapidement rejoint par Aggiornamento Hist-Géo, le site Internet Pour une éducation populaire de transformation sociale et par le collectif SVT Égalité.

L’objectif du réseau est de mettre en lien des collectifs qui souhaitent développer des pédagogies radicales, que ce soit dans le milieu de l’éducation populaire, de l’institution scolaire, de la formation associative ou militante.

Plusieurs membres du réseau vont également présenter celui-ci et ses activités dans des stages pédagogiques et syndicaux. Pour ceux qui souhaitent suivre les activités du réseau, il est possible de s’abonner gratuitement aux lettres d’information de l’Iresmo et de l’Institut bell hooks/Paulo Freire.

Pour celles et ceux qui veulent mieux connaître les pédagogies radicales, il est possible de se référer au Centre numérique de documentation francophone Paulo Freire qui met en ligne des textes qui ont été publiés par Paulo Freire en français dans les années 1960-1970 dans des revues ou ailleurs.

Sur les sites Internet Questions de classes et de l’Iresmo on trouve régulièrement des articles sur ces sujets qui abordent aussi bien les questions pratiques que théoriques des pédagogies radicales. Il est possible également de lire régulièrement des chroniques sur la pédagogie critique dans les Chroniques scolaires du Site Nonfiction.fr et dans le journal suisse Le Courrier.

Pour un ouvrage d’introduction à l’œuvre de Paulo Freire et aux pédagogies critiques, il est possible de se référer à Paulo Freire, Pédagogue des opprimé.es. Pour les professeur.es, formateurs et formatrices, il est également possible de lire : Bréviaire des enseignant-e-s [6] qui reprend des éléments concernant la pensée pédagogique de Paulo Freire. Il est aussi possible de signaler la récente traduction de quelques textes pédagogiques de Bell Hooks dans l’ouvrage Rencontres radicales [7].

En janvier 2019 paraîtra aux éditions Agone une note de la fondation Copernic, intitulée Pédagogies critiques, qui est un ouvrage collectif qui présente différentes pratiques et aspects de la pédagogie critique en France.

Un des objectifs du réseau pédagogies radicales est de favoriser l’émergence dans l’Europe francophone de collectifs de pédagogies radicales qui réunissent des personnes qui veulent développer une réflexion sur ces sujets, que ce soit dans l’éducation populaire ou dans l’institution scolaire.

Ces collectifs peuvent être structurés autour d’un champ disciplinaire comme c’est déjà le cas pour l’histoire-géo ou les SVT. Mais, ils peuvent également être organisés par proximité professionnelle et géographique entre des personnes qui travaillent ensemble dans un établissement scolaire par exemple.

Forum social mondial de l’éducation critique

Pour les collectifs qui veulent se lancer, l’idéal est de créer également un site Internet et des outil de diffusion électronique de l’information. Cela favorise la mutualisation des ressources qui sont créées par chacun.

L’objectif est de pouvoir organiser des rencontres francophones de pédagogies radicales où chacune et chacune puisse venir présenter son travail plus largement à un public intéressé par les pédagogies radicales.

Pour celles et ceux qui voudraient créer des collectifs de pédagogies radicales et rejoindre le réseau, il est possible de contacter l’Iresmo. Chaque structure est indépendante, mais elle doit respecter les valeurs du réseau : lutte contre les inégalités sociales et les discriminations.

L’institut Bell Hooks/Paulo Freire est en lien avec l’Institut Paulo Freire du Brésil et le réseau Unifreire présent dans différents pays et région du monde : Portugal, Italie, Espagne, Allemagne, Royaume Uni, Etats-Uni, Canada, Mexique…

Une des perspectives de l’Institut Bell Hooks/Paulo Freire et du réseau de pédagogies radicales sera d’organiser en lien avec l’Unifreire, un « forum social mondial de l’éducation critique » en France de manière à permettre la rencontre entre des pédagogues radicaux et critiques de différents pays du monde.

En juin 2018, une préfiguration de cet événement a déjà eu lieu avec le colloque international Pédagogies émancipatrices qui a eu lieu à Paris en quatre langue de travail : anglais, espagnol, français et portugais.

Irène Pereira

[1Pereira Irène, Paulo Freire, Pédagogue des opprimé-e-s, Paris, Libertalia, 2018.

[2Site Internet d’auto-formation : Pédagogie anti-discrimination

[6Pereira Irène, Bréviaire des enseignant-e-s, Paris, Editions du Croquant, 2018

[7Altamimi, M., Dor, T., GuénifSouilamas, N., Rencontres radicales. Pour des dialogues décoloniaux, Cambourakis, 2018

 
☰ Accès rapide
Retour en haut