Syndicalisme : Un blog cégétiste rouge et noir

Version imprimable de cet article Version imprimable


Depuis ses origines jusqu’à aujourd’hui, la CGT compte de nombreux militants communistes libertaires dans ses rangs. Ceux-ci disposent à présent d’un blog, destiné à faire entendre leur voix plus largement.

Plusieurs syndicalistes de la CGT, dont des militantes et militants d’Alternative libertaire, ont créé, le 11 avril, un nouveau blog (http://communisteslibertairescgt.over-blog.net).

Leur but ? Construire un nouvel outil d’expression qui rende compte des luttes en cours, à l’intérieur desquelles ils et elles sont impliquées : soutien à des mouvements de grève, à des camarades en butte à la répression, annonces de manifestations et de rassemblements, etc. Mais il s’agit également de bâtir un espace pour débattre des questions qui traversent la CGT et plus largement l’ensemble du paysage syndical, d’un point de vue communiste libertaire.

Les communistes libertaires, actifs à tous les échelons de la CGT, se présentent en rupture avec les orientations qui sont privilégiées par la direction confédérale actuelle, et dont les effets néfastes ont pu être largement appréciés au cours de ces dernières années : le « syndicalisme d’accompagnement », la « cogestion » ont ainsi abouti à de multiples reculs, dont les travailleurs font les frais. Autant de dérives qui sont à juste titre critiquées par plusieurs articles publiés en ligne, et qui émanent de différents secteurs de la CGT.

Convergence des oppositions

Pour autant, le but du blog n’est pas de se cantonner à la construction d’une nouvelle force oppositionnelle parmi d’au
tres. Du reste, les militants précisent eux-mêmes qu’ils et elles ne se revendiquent d’« aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical ».

En revanche, il s’agit bel et bien de participer à l’émergence d’une authentique alternative syndicale, capable de donner une réponse aux enjeux de notre époque, face à la destruction en règle des protections sociales, à l’agressivité du patronat, à la bataille idéologique entreprise enfin par la bourgeoisie et ses valets.
Pour ce faire, les communistes libertaires s’appuient sur quelques principes, qui sont également ceux qui ont présidé à la construction historique de la CGT : pratique de la démocratie syndicale, fédéralisme, respect des mandats accordés par les adhérentes et adhérents du syndicat. Ce sont là des éléments essentiels, pour l’organisation – et l’émancipation – des travailleurs et des travailleuses.

Contre la cogestion

Dans cette perspective, le blog des communistes libertaires de la CGT s’efforce de favoriser la convergence de tous ceux et celles qui, à l’intérieur du mouvement syndical, « se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications, et la lutte pour les faire aboutir ». Cela signifie non seulement que des liens existent entre les organisations syndicales elles-mêmes, mais qu’il n’est pas question non plus de se livrer à une vaine concurrence entre les diverses oppositions internes à la CGT.

De fait, le blog ne se prive pas de relayer les initiatives du Front syndical de classe, de citer les textes du Courant syndicaliste révolutionnaire, de renvoyer aux analyses du courant Continuer la CGT, etc. Une attitude qui n’est pas sans rappeler les orientations définies au moment du Xe congrès d’AL, qui évoquaient en particulier la « coalition de tous les courants lutte de classe dans la CGT ».

Ce faisant, l’idée n’est pas simplement de critiquer la direction confédérale, mais bien de faire émerger une alternative syndicale au sein de la CGT et au-delà. Ces camarades ne partagent pas l’idée, développée parfois, qu’il y aurait de « mauvaises directions syndicales corrompues » face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre.

Le blog des communistes libertaires rappelle à l’opposé qu’il existe, « à tous les niveaux », une opposition entre syndicalisme de cogestion et syndicalisme de classe. Dans la mesure où la CGT constitue une force syndicale prépondérante en France, dans de nombreux secteurs, la lutte contre toutes les formes de défaitisme est indispensable.

Boris (AL Paris Sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut