Débat

Une critique du citoyennisme, à Montpellier le 2 juin

Version imprimable de cet article Version imprimable


Lordon, Friot, Ruffin, Chouard : leur point commun, réclamer un changement radical de société basé sur l’appel aux citoyens. Mais que proposent-ils réellement ? Quelles sont les implications de leurs solutions ?

AL Montpellier a le plaisir organise un débat sur le citoyennisme et sa critique, qui est d’une forte actualité avec le mouvement contre la loi Travail.

Au sein du mouvement Nuit debout, nous voyons l’émergence de nouveaux penseurs que l’on pourrait appeler citoyennistes.

Frédéric Lordon, François Ruffin, Bernard Friot, Étienne Chouard : ils ont comme point commun de proposer un changement radical de la société basé sur l’appel aux « citoyens ». Si ces propositions peuvent être séduisantes au premier abord, elle présentent des solutions souvent dérangeantes : salaire socialisé hiérarchisé selon le type de diplôme, retour au protectionnisme économique et à l’Etat fort, liens parfois troubles avec Alain Soral dans le cas d’Étienne Chouard…

De quoi ces citoyennismes sont-il réellement le nom ?

Réunion publique
Jeudi 2 juin à 19 heures
au Barricade
14, rue Aristide-Ollivier, à Montpellier

 
☰ Accès rapide
Retour en haut