Espagne : révision du procès de Granado et Delgado

Version imprimable de cet article Version imprimable


25 ans après le retour à la vie institutionnelle « démocratique » qui suivit la mort de Franco (1975), puis les quatre années de transition démocratique (1975-1979), le Tribunal constitutionnel vient d’accéder au recours en révision du procès de Francisco Granado et Joaquín Delgado, deux anarchistes condamnés à mort et exécutés le 13 août 1963 par le régime franquiste.

La justice fasciste les avait accusés d’avoir commis deux attentats contre les sièges de la direction nationale de la sécurité et de la délégation nationale des syndicats le 29 juillet 1963.

À partir de 1998, les familles de ces deux militants de la Fédération ibérique des jeunesses libertaires ont engagé un recours pour obtenir l’annulation de cette sentence du fait de l’absence de preuves et après que deux militants anarchistes, Antonio Martín Bellido et Sergio Hernández, eurent reconnu avoir été les auteurs des attentats.

Ce recours en révision avait été rejeté dans un premier temps par le Tribunal suprême.

La présente décision du Tribunal constitutionnel constitue une avancée décisive pour obtenir la révision du procès. Il servira également de point d’appui dans d’autres affaires, ainsi qu’aux familles et organisations qui exigent la réhabilitation de toutes les victimes du franquisme. Le groupe pour la révision du procès Granado-Delgado va poursuivre son action dans ce sens et nous ne manquerons pas de vous informer des suites de la procédure.

CJ

 
☰ Accès rapide
Retour en haut