Les cheminots d’AL font le bilan de la grève de juin dernier

Version imprimable de cet article Version imprimable


Avant et pendant la grève de juin 2014, Alternative libertaire a édité divers articles et tracts et a aussi mutualisé les informations syndicales CGT et SUD-Rail/Solidaires. Cette brochure est une suite : faire le bilan de nos luttes, comprendre nos points forts et les solidifier, analyser nos faiblesses et y remédier sont des tâches essentielles pour aller de l’avant. Les cheminots et cheminotes d’Alternative Libertaire apportent leur contribution à travers ce document, mis à disposition de chacun et chacune. Pour nous, l’enjeu n’est pas de définir une ligne à défendre dans les syndicats ; nous combattons ce mode de fonctionnement en fractions, qui divise et détruit le mouvement syndical. Acteurs et actrices du mouvement social et en l’occurrence de cette grève de juin 2014, nous rendons publiques nos analyses, nos pratiques, nos propositions, les mettons à disposition de tous et toutes et souhaitons les confronter à celles d’autres forces politiques.

Au sommaire des 40 pages de cette brochure :

Les cheminots, les cheminotes et la grève

- Quelques rappels historiques

- Sentir le contexte, être ouvert à l’imprévu, organiser la grève

- La grève reconductible, c’est tous les jours qu’on la prépare !

Tout est à nous !

- La grève et la démocratie

- Une grève nationale reconductible, c’est possible

- Le syndicalisme.

Retours vers le futur

- Bref retour sur la casse de 1996/1997

- La privatisation. Le projet de loi combattu par les grévistes Des assises de Kosciusko-Morizet à la loi Cuvillier

- Le plan Pepy/Cuvillier

- Les réactions syndicales en octobre 2012

- La propagande des services Pepy/Cuvillier

- Une loi pour accélérer la privatisation

- La « démocratie » représentative : ni information, ni débat !

- La démocratie ouvrière suppose formation et information.

Les grèves avant la grève

- Eléments sur les grèves nationales entre octobre 2012 et juin 2014.

- La manifestation nationale du 22 mai 2014

- Vers la grève reconductible.

L’unité syndicale : un besoin et un combat

- Le poids syndical à la SNCF

- Les rapports de forces intersyndicaux

- Une situation paradoxale.

La plate-forme interfédérale

La grève au jour le jour

- 11 juin : un démarrage contrasté

- 12 juin : la fédération CGT hésite, les grévistes continuent !

- 13 juin : unité fédérale CGT – SUD-Rail à la veille du week-end

- 14, 15 juin : le Bac, Le Paon, les jaunes, mais la grève continue

- 16 juin : discussions, actions, …

- 17 juin : des manifestations dans toutes les régions

- 18 juin : le Front de Gauche prétend faire cesser la grève !

- 19 juin : 98,44% de grévistes… parmi les député-es

- 20 juin : le Front de Gauche remet ça !

- 21 et 22 juin : un week-end difficile

- 23 juin : la veille du vote à l’Assemblée

- 24 juin : fin de cette partie.

Où en sont nos organisations syndicales ?

- La CGT en panne d’orientation ?

- Solidaires en congrès pour un syndicalisme de combat.

Des questions, quelques réponses

- Le syndicalisme interprofessionnel

- Les formes d’action

- Une génération nouvelle lancée dans la lutte des classes

- Une Assemblée Générale peut en cacher une autre, le syndicalisme jaune, les usagers

- Des grèves dans d’autres pays européens

- Les cheminots et les cheminotes ne sont pas qu’à la SNCF.

Apprenons du passé, inventons notre avenir

Extrait du Rail enchainé, revue du courant cheminots révolutionnaires de 1975.

Une stratégie reposant sur les luttes sociales et leur autogestion

À commander sur boutique.alternativelibertaire.org (2 euros)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut