Lire : Dartiguenave, « Les Bagnes d’enfants »

Version imprimable de cet article Version imprimable


La délinquance enfantine et la criminalité juvénile existent depuis toujours. Pour y faire face, des siècles durant, on a réprimé et enfermé des enfants en prison, dans des bagnes, dans des colonies pénitentiaires, dans des maisons de correction... Ce livre, littéralement hallucinant, nous conte l’histoire d’une gestion à la hache (c’était avant le “ Kärcher ”) de la délinquance des mineurs. Il nous raconte également l’histoire d’une stratégie de la répression et de l’enfermement qui s’est révélée tellement contre-productive que la prévention et l’éducatif se sont peu à peu imposés à l’institution judiciaire et au législateur. Au jour d’aujourd’hui, c’est-à-dire d’un délire sécuritaire prônant un retour prioritaire à la répression et l’enfermement, c’est peu dire que ce livre est à lire de toute urgence !

G. Davranche (AL Montrouge)

  • Paul Dartiguenave, Les Bagnes d’enfants et autres lieux d’enfermement. Enfance délinquante et violence institutionnelle du XVIIIe au XXe siècle. Éditions libertaires, 241 pages, 15 euros.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut