Lire : Emile Pouget, « L’action directe »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Voici une réédition qui souffle comme un vent frais sur l’actualité. Le recueil de textes d’Emile Pouget, réuni sous le titre L’Action directe, et sa remarquable préface signée Miguel Chueca, rappellent que syndicalisme et révolution sont indissociablement liés. Le créateur du Père Peinard, et infatigable numéro deux de la CGT à ses premiers pas, n’aurait sans doute pas de mots assez durs pour qualifier le paysage syndical actuel.

Le texte, dans un beau style XIXe sièle, combatif et profondément pédagogique, n’a pas pris une ride. En termes simples mais vifs et souvent drôles, c’est aux militants qu’il s’adresse. Réexpliquant au passage les grandes notions marxistes (lutte des classes et formes du capitalisme), il en parvient d’autant mieux à la justesse de la révolte et à la nécessité de son organisation, par le syndicalisme. Il développe avec limpidité l’autonomie de la lutte syndicale par rapport aux logiques partidaires. Le recueil et sa préface, étayés par un solide appareil critique, sont toujours passionants, nous faisant partager l’intimité de toute une époque, de ses militants, de ses traîtres et de ses héros. A lire en contrepoint de nos pages Histoire.

Cuervo (AL 95) Emile Pouget, L’action directe, Edition le flibustier, 2009 (1944), 138 pages, 11 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut