« Tenir la rue », à Orléans le 17 mai, à Montreuil le 30 mai

Version imprimable de cet article Version imprimable


Matthias Bouchenot présente son livre sur les groupes d’autodéfense antifascistes dans les années 1930.

Quand, dans les années 1930, les bandes fascistes cherchaient à terroriser et à faire taire les militantes et les militants ouvriers, certaines organisations ont mis sur pieds des groupes d’autodéfense, y compris le Parti socialiste — qui avait peu à voir avec le parti de droite actuel (qui a inexplicablement conservé le même nom).

Matthias Bouchenot, jeune historien orléanais, s’est penché sur deux groupes d’autodéfense : les Jeunes Gardes socialistes (JGS) et les Toujours prêts pour servir (TPPS). Ouverts aux tendances les plus à gauche du socialisme, ils ont parfois été plus que de simples « services d’ordre » à usage des meetings, et certains les voyaient comme un embryon de milices révolutionnaires.

Quels enseignements tirer de leur existence ?

Matthias Bouchenot présentera son livre :
- le samedi 17 mai, de 17h à 19h, à Orléans, à lalibrairie des Temps modernes, 57, rue Notre-Dame-de-Recouvrance.
-  le vendredi 30 mai, de 20h à 22h, à Montreuil, au Casa Poblano, 15, rue Lavoisier (métro Robespierre).

 
☰ Accès rapide
Retour en haut