Toulouse : la répression s’intensifie

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ce n’est malheureusement pas un poisson d’avril : mercredi 1er avril, Gaëtan, militant de Solidaires étudiant-e-s Toulouse et du NPA, a écopé en appel d’une peine de six mois de prison, dont deux ferme, pour des motifs plus que fallacieux.

Le premier procès avait eu lieu début décembre et Gaëtan avait alors été condamnée à du sursis et à une amende. Il avait été arrêté en marge d’une manif contre les violences policières en novembre, lors de laquelle il y avait eu un peu de casse.

Il est accusé de violences sur agents mais aucune vidéo ni témoignage sérieux ne prouvent ces accusations. Une campagne nationale de solidarité est lancée, et on espère que le juge d’application des peines ne mettra pas en place cette mesure complètement disproportionnée, qui s’inscrit dans un contexte de répression intense de toutes les mobilisations (syndicales, associatives, féministes...) à Toulouse, légitimée par la « casse » lors de certaines manifestations récentes.

Davantage d’information ici :

 
☰ Accès rapide
Retour en haut