AL de janvier est en kiosque !

Edito : Les apprentis sorciers

Version imprimable de cet article Version imprimable


Lorsqu’un président, à peine élu, demande à être jugé sur la baisse du chômage, et promet de ne pas se représenter s’il échoue, comment peut-il faire pour sauver sa place lorsque l’échec est retentissant, avec presque 700.000 chômeurs et chômeuses de plus depuis 2012 ?

Mais est-ce vraiment utile de se poser la question quand il suffit de se présenter comme le rempart au FN pour conserver une majorité dans cinq régions métropolitaines sur douze ? Quand on endigue toute contestation grâce à l’état d’urgence ? Quand on joue au chef de guerre d’un peuple meurtri par des attaques terroristes ?

En choisissant de durcir toujours plus sa politique autoritaire et belliciste, le duo Hollande-Valls vise bien sûr à diviser la droite, coincée entre un FN devenu fréquentable et un PS qui espère devenir un parti centriste au discours républicain vide et creux.

Mais il va aussi transformer durablement ce régime. L’état d’exception liberticide est fait pour durer. Évidemment, pour marginaliser la gauche écologiste et anticapitaliste, réduire la gauche antilibérale au seul rôle d’appui électoral ponctuel, il faut commencer par faire oublier les questions qui fâchent : l’austérité, les licenciements, la destruction du code du travail, le racisme institutionnel, le flicage généralisé...

C’est à nous d’imposer ces thèmes dans le paysage. Les luttes ne manquent pas.

De Notre-Dame-des-Landes à Calais, la lutte reste classe contre classe !

Alternative Libertaire, le 1er janvier 2016


Ou trouver notre journal en kiosque près de chez vous ?

 
☰ Accès rapide
Retour en haut