Tract AL

Charlie Hebdo : l’union est une farce

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo et les meurtres antisémites commis lors de la prise d’otages dans un supermarché casher sont des actes ignobles, à condamner sans réserve. Nous combattons les fanatiques de tout poil qui prétendent imposer leurs idées fumeuses et enserrer la société dans le carcan de la religion, quel qu’en soit le prophète. Mais nous combattons également la haine raciste qui se diffuse et nous ne nous laisserons pas embrigader dans la mascarade de « l’unité nationale » aux côtés de responsables politiques ou de chefs d’État qui attisent les haines, s’apprêtent à justifier de nouvelles lois liberticides et nourrissent un climat de guerre.

Le choc émotionnel est
immense, et nous pensons en premier
lieu aux proches des victimes.
Puisqu’il n’y a plus aucun doute
sur le fait que ce carnage est l’œuvre
de fascistes religieux, nous
dénonçons une nouvelle fois les
illusions mortifères des fanatiques
qui rêvent d’assujettir la société à
la religion. Nous continuerons à
combattre tous les fascismes,
qu’ils se drapent dans les religions
juive, chrétienne, musulmane ou
autres. Mais nous condamnons
également tous les actes de violence
islamophobe qui commencent
à être commis au titre de
« représailles ».

Contre tous les fascismes, qu’ils soient nationalistes ou religieux !

La tristesse et la colère sont en
effet d’autant plus fortes que nous
savons à qui va profiter ce crime.
Cet événement effroyable va alourdir
le climat raciste dans lequel
baigne déjà la société française. Il
apporte de l’eau au moulin des
réactionnaires, politiciens ou littérateurs,
qui dissertent sans fin sur
le prétendu « choc des civilisations », et vomissent quotidiennement
leur haine des musulman-es
et des étranger-es.

(c) Jean Bourguignon

L’unité nationale : une vaste mascarade

Alternative libertaire est engagée
dans la lutte contre toutes les
forces rétrogrades. Mais cette lutte
ne peut être menée dans le cadre
d’une « unité nationale » factice,
avec des responsables politiques
qui, à droite comme à gauche, ont
attisé la haine et sont en partie
responsables du chaos actuel :
- parce qu’ils ont soutenu le développement
de forces islamistes
armées pour divers motifs géostratégiques
depuis les années 1980 ;
- parce qu’ils ont mené ou soutenu
des interventions militaires désastreuses
en Afrique et au Moyen-
Orient, pour des motifs impérialistes ;
- parce qu’ils ferment les frontières
à celles et ceux qui tentent
de fuir l’enfer en traversant la
Méditerranée ;
- parce qu’ils entretiennent la stigmatisation
des travailleurs immigrés
et de leurs enfants, en particulier
lorsqu’ils sont supposés
musulmans.

L’émotion et la colère doivent pouvoir
s’exprimer mais l’appel à
l’union sacrée risque d’être le prétexte,
sous couvert d’antiterrorisme,
à une aggravation des lois
liberticides et à l’installation d’un
climat de guerre. Et la venue de
Viktor Orban (Premier ministre
autoritaire de Hongrie) ou de Benyamin
Netanyahou confirme ces
craintes !

« L’union est une farce »
Tract AL à télécharger
 
☰ Accès rapide
Retour en haut