13e congrès (Nantes, 3-5 juin 2017)

Choisir des outils numériques compatibles avec nos convictions politiques

Version imprimable de cet article Version imprimable


Alternative libertaire souhaite contribuer au développement d’une contre-culture, puis d’une vraie culture populaire du logiciel libre, qui peu à peu marginalise les logiciels commerciaux et privateurs.

Alternative libertaire crée en son sein une commission libriste chargée :

  • d’encourager et de former à l’utilisation des alternatives de confiance aux logiciels commerciaux et privateurs ;
  • d’assister sur le plan technique les militant.es et les sympathisant.es désireux de migrer vers Linux ;
  • d’éditer un cahier de formation sur la sécurité numérique, en collaboration avec la commission sérénité organisée ;
  • d’amorcer une réflexion avec la commission écologie sur la place du numérique dans le projet de société d’AL ;
  • d’aider à tisser des liens avec les collectifs et associations libristes.

Un engagement en faveur des logiciels libres

Alternative libertaire souhaite contribuer au développement d’une contre-culture, puis d’une vraie culture populaire du logiciel libre, qui peu à peu marginalise les logiciels commerciaux et privateurs.

En attendant, il ne s’agit pas de renoncer à s’adresser à la masse du prolétariat là où elle se connecte – c’est-à-dire sur les réseaux sociaux commerciaux comme Facebook ou Twitter, par exemple.

Mais il faut promouvoir les outils libres existants et encourager les équipes libristes qui œuvrent à leur développement, notamment en utilisant leurs outils et, par une critique constructive, aider à leur amélioration.

En quelques années, Framasoft, réseau d’éducation populaire travaillant à rendre les logiciels libres accessibles et conviviaux, a mis à la disposition du public francophone une large gamme d’outils collaboratifs en ligne – mailing-listes, transfert de fichier, tableur, traitement de texte, réducteur d’URL, visioconférence, sondage, etc. Framasoft mérite un soutien particulier de la part du mouvement libertaire.

Dans leur fonctionnement, les équipes de la fédération AL (secrétariat fédéral, commission web, commission journal, etc.) utiliseront donc, à efficacité équivalente, un outil promu par exemple par Framasoft plutôt qu’un outil commercial.

La commission libriste accompagnera les collectifs locaux d’AL (CAL) qui voudront adopter ces outils.

L’ensemble des militantes et des militants d’AL sont invité.es à découvrir ces outils, et à les faire connaître.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut