Tract AL

Contre les violences patriarcales : dans la rue le 25 novembre !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies
dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou
des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les
femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons
nous défendre contre les violences masculines.

En 2014, en France, 134 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints.
223.000 femmes âgées de 18 à 75 ans subissent chaque année des violences physiques et sexuelles de la part de leurs partenaires et 84.000 sont victimes chaque année de violences sexuelles ou de tentatives de violences sexuelles.
1 % d’entre elles déclarent avoir porté plainte.
Néanmoins, en 2014, seuls 765 hommes ont été condamnés.
En France, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes.
100% des femmes qui utilisent les transports en commun y ont déjà été harcelées.


Tous les rendez-vous locaux
d’Alternative libertaire


Les violences faites aux femmes qu’elles soient physiques, sexuelles
ou psychologiques ont pour effet d’isoler, d’humilier, et de dominer
toutes les femmes. Elles sont quotidiennes.

Si les gouvernements successifs adoptent des discours pseudo-féministes, la réalité de leurs actions est toute autre : les pouvoirs publics fragilisent les femmes en cassant le service public de santé ou en cassant le droit du travail. Plus les femmes sont précaires dans le domaine du travail ou isolées à la maison, plus elles sont vulnérables face aux violences des hommes.

Contre le FN et toutes les politiques réactionnaires

Nous avons à combattre aujourd’hui des inégalités et des
violences machistes insupportables néanmoins l’actualité politique marquée par la montée du Front National et des mouvements réactionnaires voire fascistes laisse imaginer le pire pour les mois à
venir. L’extrême-droite instrumentalise les droits des femmes pour propager des discours racistes et combat le droit des femmes à disposer de leur propre corps : lorsqu’ils sont élus, ils suppriment les subventions au Planning Familial.

De même, le déremboursement de l’IVG n’est qu’un élément du programme du FN qui développe tout un ensemble de mesures inégalitaires favorisant le retour forcé des femmes au foyer où, isolées, elles pourront être entièrement à la merci du mari et servir « la Nation ». Nous combattons fermement leur projet , celui d’une société hiérarchisée dans laquelle les femmes occupent une place inférieure dans l’espace privé comme dans l’espace public.


tract en PDF à télécharger

Ne subissons plus les violences que nous imposent les hommes !

Nous refusons de subir cette société dans laquelle les femmes
sont humiliées, agressées, violées.

Nous refusons les inégalités qui produisent ces violences. Celles-ci
n’ont qu’un but : maintenir les femmes dans l’oppression et l’exploitation. Notre ennemi, c’est le patriarcat, ce système qui exploite
et opprime les femmes.

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies
dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou
des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les
femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons
nous défendre contre les violences masculines.

Aujourd’hui, reprenons ensemble la rue pour ne plus jamais y être
considérée comme des objets.

Aujourd’hui, reprenons ensemble le pouvoir sur nos vies pour ne plus
jamais subir l’oppression patriarcale !


Campagne d’AL sur les violences faites aux femmes

Fournissez-vous aussi :


 
☰ Accès rapide
Retour en haut