N° 242 (septembre 2014)

Occupation Palestine : Boycott et Sanctions ; Lutte dans l’hôtellerie ; Cantine des Pyrénées ; Coordination nationale contre l’extrême-droite ; Ferme des mille vaches ; Fichage ADN ; Conférence sociale ; Loi du 5 mars 2014 ; TGV Lyon-Turin ; Turquie ; Maroc ; 3eme Foire à l’autogestion

Edito : Jusqu’où iront-ils ?

 

Palestine : Contre l’apartheid, ripostons, boycottons !

La campagne a déjà remporté des victoires comme contre l’entreprise Agrexco en 2012. Elle représente aujourd’hui le meilleur appui du combat pour la Palestine en France et dans le monde, et doit être renforcée, notamment dans les quartiers populaires et dans les entreprises.

 

LDJ et antisémites : La rue n’est pas aux fascistes

 

Hôtellerie : Lutte des classes dans les palaces

 

Solidarité concrète : La Cantine n’est pas morte

 

Assises de la Coordination nationale contre l’extrême droite : Renouveler la lutte antifasciste

 

Mille vaches dans une ferme-usine

Depuis septembre 2013, la Confédération paysanne et Novissen, une association locale, se battent contre le projet fou de ferme-usine dite des 1000 vaches (Somme).

 

Témoignage : Pour un refus généralisé du fichage ADN

 

Conférence sociale : Boycott cégétiste : entrée dans une nouvelle période ?

 

Antifascisme syndical : Le FN tente d’entraîner les cheminots sur une voie de garage

 

Loi du 5 mars 2014 : Volet « démocratie sociale » : ni démocrate ni social

 

Brèves

 

No Tav : Le Val di Susa, un laboratoire pour de nombreuses luttes

 

Turquie : AKP, colosse aux pieds d’argile ?

 

Maroc : Quand le pouvoir laisse mourir un gréviste de la faim

 

3e Foire à l’autogestion : Au carrefour des luttes

Les 28 et 29 juin se tenait la 3e Foire à l’autogestion de Montreuil, organisée par plusieurs dizaines de structures syndicales, politiques, associatives et coopératives. L’événement, qui a attiré 1 .300 visiteuses et visiteurs cette année encore, a donné la ­parole, entre autres, aux grévistes de la SNCF, aux sans-papiers et aux acteurs et actrices des luttes urbaines.

 

1864 : La Première Internationale ouvrière naît à Londres

 

Première internationale : 150 ans... et toutes ses dents

 

Mathieu Léonard (historien) : « On peut imaginer l’espoir de solidarité internationale que l’AIT représente »

 

Lire : Ernst Lohoff et Norbert Trenkle « La Grande Dévalorisation »

 

Lire : Jean-Yves Le Naour et A.Dan « La Faute au Midi »

 

Lire : « Frères de la côte. Mémoire en défense des pirates somaliens »

 

Lire : Sarah Kaminsky, « Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire »

 

Antonio Martín : un révolutionnaire espagnol nous a quittés

Fils de l’Exil espagnol, Antonio Martín avait participé, outre-Pyrénées, à l’action clandestine contre le régime franquiste. Il fut aussi, pendant des décennies, un militant fidèle de l’anarcho-syndicalisme hexagonal. Un de ses anciens camarades se souvient.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut