Manifestation antifasciste de Chauny

A Chauny comme ailleurs, barrons la route aux fascistes !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les bons scores de l’extrême droite aux élections régionales ne sont pas surprenants. En effet, la droite applique des parties entières du programme du Front national en faisant de la surenchère sur l’insécurité, en s’en prenant aux immigré-e-s et en les stigmatisant avec le thème de l’identité nationale, tout en bénéficiant du silence embarrassé de la gauche institutionnelle.

Chômage, baisse des salaires, hausses constantes des prix, casse des services publics et de la protection sociale, crise financière… capitalistes et gouvernement veulent nous faire payer leur crise.

Dans ce contexte l’extrême droite se nourrit du désespoir et une partie de la jeunesse, des travailleurs-ses et des chômeurs-ses se trompe d’ennemi et se tourne vers elle.

L’extrême droite est l’ennemie des jeunes, des femmes et des travailleurs-ses

Pourtant le programme de l’extrême droite, c’est surtout une politique antisociale. Le Pen est richissime et l’intérêt des classes populaires est le cadet de ses soucis.

Il défend des mesures qui ne profiteraient qu’aux plus riches :

- suppression progressive de l’impôt sur le revenu et abolition de l’impôt sur la fortune ;

- baisse de l’impôt sur les sociétés pour les petites et moyennes entreprises ;

- interdiction du droit de grève ;

- privatisation de l’éducation nationale et renforcement de la sélection à l’école.

Il préconise également la suppression de l’interruption volontaire de grossesse et la création d’un salaire maternel. Ainsi le FN veut que les femmes ne s’occupent que de maternité, retournent au foyer et soient soumises à l’autorité des hommes et notamment de leurs maris.

L’extrême droite, c’est la haine et la violence

L’extrême droite utilise la violence pour imposer ses idées contre toutes celles et ceux qui s’opposent à elle. Ces derniers mois elle a multiplié les agressions physiques individuelles et les attaques contre des manifestations dans plusieurs villes.

Face à l’extrême droite, il faut s’organiser et s’unir

C’est ce que sont en train de comprendre un nombre croissant de jeunes à Chauny, Tergnier, Soissons, qui ont décidé de se mobiliser pour faire reculer la haine et la violence fascistes. Et c’est pourquoi une vingtaine d’organisations ont également appelé à manifester ce 27 mars à Chauny. Cette manifestation constitue un tremplin pour structurer un réseau sur des bases antifascistes, antiracistes et anticapitalistes.

Nous savons aussi que pour battre l’extrême droite le meilleur remède est la solidarité et le développement des luttes sociales ayant pour objectif la transformation de la société et la répartition égalitaire des richesses.

Antifascistes, antiracistes et libertaires

Alternative libertaire rassemble des jeunes, des travailleurs et des travailleuses qui se battent contre toutes les oppressions. Nous participons aux luttes sociales et aux combats politiques dans une perspective émancipatrice.

Pour gagner sur les revendications et construire une alternative autogestionnaire et anti-autoritaire au capitalisme, nous travaillons à la construction d’un front social et à l’unité des anticapitalistes.

Pour y arriver, il est nécessaire que le courant communiste libertaire soit plus fort et dispose d’une organisation implantée dans tous les quartiers, les entreprises et la jeunesse.

C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans notre combat à nous rejoindre.

Libertaire, égalitaire, une révolution reste à faire !

Manifestation de Chauny
 
☰ Accès rapide
Retour en haut