antiracisme

Pour la liberté de circulation, à Paris le 18 décembre

Version imprimable de cet article Version imprimable


Manifestation de soutien aux migrant.es, pour le respect de leurs droits, dimanche 18 décembre à 14h30, à Paris, porte de Vincennes.

  • Alors que les guerres, les conflits, les dérèglements climatiques, les dictatures un peu partout dans le monde jettent sur les routes de l’exil des millions de personnes, Hommes Femmes et Enfants !!! ;
  • Alors que ces personnes migrantes ne représentent que 3,2 % de la population mondiale et un peu plus de 1% viennent jusque dans les pays occidentaux ;
  • Alors que des barbelés, des murs s’érigent partout dans le monde - et aussi dans nos têtes ;
  • Alors que les politiques d’immigration des pays occidentaux sont de fermer leurs frontières et d’externaliser la gestion des migrants vers des pays tiers, qu’ils soient ou non respectueux des droits humains et de la dignité de la personne ;
  • Alors que, malgré la gestion policière et répressive des migrations, le flux des réfugiés n’a cessé de s’amplifier - plus de 30.000 morts en méditerranée depuis 2000 dont 10.000 au moins ces trois dernières année, 50.000 morts entre Mayotte et Les Comores -, sans parler des morts dans les déserts ou aux frontières, du problème de traite, de tortures et de viols et d’exploitations diverses subis tout au long de leur parcours ;
  • Alors que les ventes d’armes par les pays occidentaux ont explosé ces dernier années et sont donc à mettre en parallèle avec le nombre de conflits en augmentation eux aussi ;
  • Alors que philosophes, chercheurs, sociologues et économistes analysent les mouvements migratoires comme une richesse pour les pays d’accueil ;

Qu’en est-il de l’accueil, de la protection, du respect des libertés et droits fondamentaux des personnes ?

Aux abords de la « jungle » de Calais, en 2014
cc Squat le monde

Manifestation à Paris

le dimanche 18 décembre 2017 à partir de 14h30

Parcours : départ 14h30 du 18/20 rue des Pyrénées, en direction du Musée national de l’histoire de l’immigration


En France, les migrants ne sont pas accueillis dignement, comme le stipulent la loi française et la Directive Européenne. Mais ils sont traqué, raflés, déplacés, leurs campements détruits, matraqués, sans cesse humiliés par les autorités policières ou administratives, enfermés, expulsés.

Qu’en est-il du respect par l’Etat et des élus

  • de l’article 1 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme (« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »)
  • Et de l’article 13 (« 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »)

Nous rappelons l’histoire de tous ces hommes en mouvement, déplacés, engagés sous contrat dans les colonies françaises et britanniques où ils ont diffusé leurs savoirs, leur culture.

Malgré une propagande de peur relayée par les pouvoirs publics et la presse, malgré les menaces et procès auxquels ils s’exposent pour « délit de solidarité », les citoyens s’organisent !

Travailleurs migrants en Chine, en 2013.
cc Leniners

Nous, migrants, sans-papiers, réfugiés, nous refusons d’être traités comme des parias, nous exigeons un toit, le respect des conventions nationales et internationales et les droits fondamentaux qui y sont rattachés ;

  • Liberté d’installation et de circulation
  • Régularisation des sans-papiers
  • Fermeture de tous les lieux d’enfermement
  • Destruction des murs
  • Suppression de Frontex

Nous appelons toute la population, citoyens organisés ou non pour faire tous ensemble de cette journée, une grande démonstration de solidarité. Venez nombreux !

Premiers signataires :

Alternative Libertaire, Assemblée Citoyenne du 14e, ATMF, Cimade Ile-de-France, CISPM, CNT-RP, Collectif de soutien 5e/13e aux migrants d’Austerlitz, CPSE, CSP75, Ensemble 5-13, Fasti, Fédération de Paris du MRAP, NPA, Solidaires Paris, Union syndicale Solidaires...

Avec le soutien de :

Inter-collectif parisien Ile-de France de soutien aux migrant.e.s.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut