Communiqué AL

Flottille pour Gaza : encore un sale coup de l’armée israélienne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Tsahal a arraisonné, hors de ses eaux territoriales, un navire humanitaire qui se dirigeait vers la bande de Gaza, où la population souffre d’un blocus impitoyable depuis des années.

Après les massacres de populations civiles de ce printemps, après le vote de la loi fondamentale qui grave dans le marbre qu’Israël est un État expansionniste et d’apartheid, Tel-Aviv continue donc imperturbablement à violer les droits humains.



Alternative libertaire réclame la libération de la vingtaine de volontaires qui étaient présent.es sur le chalutier Al-Awda dimanche 29 juillet 2018, au moment de son interception par Tsahal.

L’action de l’armée israélienne est certes illégale au regard du droit international. Elle reflète surtout et avant tout le sentiment de toute-puissance et d’impunité qui guide la politique de cet État colonialiste, avec la bienveillance des capitales occidentales et arabes voisines. En France, le silence gouvernemental et médiatique prévaut.

Cela confirme que seule l’action solidaire directe peut venir en aide au peuple palestinien bafoué dans ses droits. Cette action solidaire directe s’incarne aujourd’hui, plus que jamais, dans la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanction, qu’Alternative libertaire appelle à renforcer. Conçue sur le modèle du boycott international qui avait isolé et affaibli le régime d’apartheid sud-africain dans les années 1980, la campagne BDS est l’action internationale qui, actuellement, embarrasse le plus le gouvernement israélien.

Pour la fin de l’apartheid, pour la liberté en Palestine ! Pour le droit au retour des réfugié.es ! Pour une Palestine unique, laïque, démocratique !

Alternative libertaire, le 1er août 2018

 
☰ Accès rapide
Retour en haut