Edito Matin brun ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Après plus de trois mois de « débat », la loi dite sur le mariage pour tous devrait enfin être adoptée. Trois longs mois pendant lesquels les milieux les plus réactionnaires, voir fascistes, ont pu se déchaîner dans les rues et se croire repartis comme en 40. C’était bien sûr, pour certains au moins, les mêmes qui hurlaient pour la sauvegarde de la laïcité en septembre 2012, lorsque de dangereux islamistes menaçaient la liberté de la presse… et qui gueulent maintenant à la sauvegarde des sacro-saints principes judéo-chrétiens.

Si bien sûr, on ne peut que soutenir une démarche vers l’égalité des droits, on peut craindre que cette réforme n’aboutisse finalement qu’à légitimer cette institution archaïque du mariage. Finalement, il n’y a que les religieux les plus réactionnaires qui estiment que le mariage pour tous et toutes corresponde à une conception libertaire de la société. De notre côté, nous estimons surtout que la véritable liberté devrait pouvoir se passer de l’institution de la famille, de tout mariage, même passé par un pinkwashing.

Malheureusement, on peut craindre que cette réforme n’ait surtout servi qu’à donner une tribune à une droite fière des bonnes vieilles valeurs, à défaut de pouvoir être fière de ses chefs. Une fois de plus, comme sur le droit de vote des étrangers, les tergiversations d’une partie de la gauche et le refus d’assumer un vrai débat sur le fond risquent de laisser le discours réactionnaire sans contradiction.

À nous de porter un discours réellement égalitaire et révolutionnaire, pour que l’extrême droite ne sorte pas renforcée par cette campagne.

Alternative libertaire, le 22 décembre 2012

 
☰ Accès rapide
Retour en haut