DVD : Tous au Larzac de Christian Rouaud

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ce film raconte l’histoire d’une lutte. Comment un soir d’octobre 1971, l’annonce de l’extension du camp militaire près du Larzac marque le début de la « formation militante » improvisée de ces paysannes et paysans menacé-e-s d’expropriation ! Comment ces 103 paysans cathos et réacs ont changé de camp pour se retrouver à défendre leur terre au coté de soixante-huitards et insoumises et insoumis de tout poil. Ils vont monter les Comités Larzac qui mêlent gauche ouvrière et paysanne, mao, anars. Les « 103 » se renforcent de l’arrivée des « pionniers/ères » sans expérience agricole qui viennent s’installer dans des fermes abandonnées. Un joyeux melting pot où les richesses de chacun servent la cause commune en dépassant les courants et les appartenances. La lutte du Larzac est aussi marquée par des prises de décisions démocratiques lors des nombreuses réunions nocturnes. Les paysans ont réussi à garder la main sur leur lutte en donnant la même voix aux militantes et militants et aux « pionniers/ères ». Ils sont restés soudés et déterminés face aux attaques incessantes de l’Etat. Mais surtout le Larzac a su inventer : création d’un journal Gardarem Lou Larzac, achat de terres stratégiques convoitées par l’armée, construction d’une bergerie autogérée. La lutte a aussi pris des formes illégales (occupation des fermes acquises par l’armée, vol et destruction de documents militaires...). Mais la fin du film laisse perplexe. Comme si « la victoire » était due à la seule promesse électorale tenue par Mitterrand. La victoire est d’abord le fruit de plus de 10 ans de résistance sur le terrain et partout en France (manifs, marche Larzac-Paris, campements sous la Tour Eiffel). Le Larzac nous montre qu’il n’y pas de fatalité : la lutte ça paie ! Il ne s’agit pas de proposer une recette, chaque lutte doit trouver la sienne. Ce film donne l’envie de lutter et de résister aujourd’hui et demain. Un exemple pour les militants révolutionnaires en ces temps de résignation.

Nadège (Amie d’AL)

l Tous au Larzac, Réalisé par Christian Rouaud, documentaire, 1h58 min, 2011

 
☰ Accès rapide
Retour en haut