Solidarité avec le peuple kurde, à Lisieux le 11 mai

Version imprimable de cet article Version imprimable


Dans la violence et la guerre dégénérée pour le pouvoir qui empoisonnent la Syrie depuis plus de sept ans, le Rojava représente un rempart contre la barbarie et un espoir immense pour la paix et la démocratie.

En effet, le peuple kurde a tenu ce rôle, parfois seul, face aux atrocités djihadistes au Moyen-Orient et, depuis 2014 avec la bataille de Kobané où les Kurdes ont combattu Daech de manière spectaculaire (septembre 2014-juin 2015), il est placé sous les projecteurs de l’actualité internationale.

Ce que l’on sait moins, c’est que dans les zones qu’il contrôle, et notamment au Rojava (partie du Kurdistan en territoire syrien), il a favorisé l’essor d’une contre-société sur des bases féministes, sociales, démocratiques et, d’une certaine façon, laïques.

Pour cette raison, il fait peur aux tyrans de la région : le régime turc (qui a envahi le canton d’Afrîn début 2018), iranien ou syrien.

Cette situation appelle un soutien résolu de toutes et tous. C’est pourquoi, débattons-en au cours d’un

café-débat
le 11 mai 2018 à 20h30
au bar Chez Cousin
13, place Fournet à Lisieux (face à la gare)

Ce café-débat pourrait être le point de départ d’une initiative collective de solidarité avec le peuple Kurde.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut